7 raisons d'acheter / de ne pas acheter Asics DynaFlyte 3 (juin 2019)

7 raisons d'acheter / de ne pas acheter Asics DynaFlyte 3 (juin 2019)

Notez cette page

Asics DynaFlyte 3 – Un choix confortable et solide pour le coureur urbain!

En regardant le titre, vous pourriez vous demander ce qu'est un "choix solide"?

Ce n'est pas parce que le DynaFlyte 3 est particulièrement solide physiquement. Cela est censé signifier que vous avez plus de chances de vivre une expérience positive avec Asics DynaFlyte 3. Lisez la suite pour comprendre pourquoi je pense que oui.

Soyez averti: j'ai emmené la DynaFlyte 3 sur des sentiers et dans des conditions pour lesquelles elle n'avait jamais été conçue. Je vais invariablement comparer cela à mes chaussures de trail larges, sans bretelles, à bas débattement. Malgré cela, le Asics DynaFlyte 3 s’est révélé être une connaissance plutôt positive.

Confort

La question qui me préoccupait le plus à l’avant était la forme traditionnelle étroite / pointue. En ouvrant la boîte, le DynaFlyte 3 avait l'air encore plus long et plus étroit que ce à quoi je m'attendais de ma recherche préalable à l'examen. Mais j'ai été agréablement surpris!

Mettant les chaussures pour la promenade initiale obligatoire autour de la maison, le tissu supérieur s’est révélé capable de s’étirer latéralement. À cause de cela, ils se sont sentis étonnamment à l'aise et ne m'ont pas écrasé les orteils comme prévu.

Lorsque je mets de nouvelles chaussures, je planifie généralement mes premières sorties d’une manière qui me permette de couper la piste. Cependant, il n'y avait absolument aucune raison de couper court avec la DynaFlyte 3. Ce n'est que vers la fin des 15 kilomètres que j'ai courus lors de la première manche que j'ai ressenti un peu "d'engourdissement de chaussure".

En d'autres termes: le DynaFlyte 3 était confortable et prêt à l'emploi! Cette sensation de confort est restée tout au long de la période d’examen et n’a été améliorée qu’avec l’utilisation Je dirais que la période de rodage a duré entre 50 et 70 km. Après cela, ils ont atteint un "état stable".

Le confort réside dans la douceur et l'extensibilité de la tige sans couture. La tige s'adapte aux pieds les plus larges et offre un ajustement confortable sans vous écraser les orteils. Certains critiques mentionnent cela comme un inconvénient, je le vois comme un énorme avantage!

Je pense que peut-être les personnes qui se plaignent s'attendent à plus de contrôle. Vous ne pouvez pas avoir beaucoup d'étirement et beaucoup de contrôle. Globalement, je pense que DynaFlyte 3 est un très bon compromis pour une chaussure de route ordinaire.

Taille

Normalement, je commande mes chaussures de course entre le Royaume-Uni 6,5 et le 7,5 Royaume-Uni – le Royaume-Uni 7 étant dit "à la taille". Selon diverses sources, le DynaFlyte 3 est fidèle à sa taille, alors j’ai opté pour la taille UK 7. Ils me vont plutôt bien – du moins pour le confort. Cependant, je ne suis pas convaincu qu'ils soient "fidèles à la taille"!

Je trouve le DynaFlyte 3 inhabituellement long et mes orteils ne sont clairement pas très éloignés de l’avant de la chaussure. Cette longueur supplémentaire fait que le DynaFlyte 3 ressemble un peu à de minuscules nageoires. Ok, j'exagère – mais je dois peindre un tableau ici!

Quoi qu'il en soit, je pense que je pourrais facilement aller en longueur sans une taille entière, alors au moins une demi-taille en moins sans problème. D'un autre côté, je ne pense pas que mes orteils seraient trop heureux, car cela ferait serrer un ajustement déjà serré.

Ma recommandation aux autres serait de rester fidèle à sa taille et d’accepter un peu d’effet flipper si vous avez les pieds normaux ou larges. Si vous avez les pieds étroits, je vous suggère de descendre au moins une demi-taille.

Regards

Le DynaFlyte 3 est disponible dans une gamme de couleurs. J'ai eu le modèle rouge / noir. Quel étonnant.

Ils ont fière allure avec leur semelle extérieure et leurs lacets rouges, leur empeigne noire et leur logo / décorations rouges (bordant le rose). Ce n'est pas une chaussure ordinaire, et je le pense de manière positive.

Il se passe quelque chose de bizarre avec le haut. Normalement, le logo Asics se trouvait sur le côté de la chaussure. Vous savez, ces splines bizarres qui se croisent pour former un énorme A. Asics a réussi à mettre une sorte de "voile" sur le dessus de la chaussure. Ou comme l’a dit un bon ami: "… ressemble à une chaussure dans une chaussure".

Avec les marques rouges (roses) couvertes de "voile noire", vous obtenez un peu le sens de la chambre à coucher / du quartier rouge lorsque vous regardez le DynaFlyte de près (et personnel).

Performance

Le DynaFlyte 3 s’est bien comporté dans diverses conditions. Que ce soit des routes, des chemins, des parcs, des plages, des routes de gravier ou des sentiers de terre battue. Je dirais qu'ils sont idéaux pour la plupart des coureurs urbains de loisirs, même ceux qui aiment l'aventure sur des sentiers faciles.

Ils n'étaient pas bons sur les sentiers accidentés et glissants. Ils ne sont tout simplement pas conçus pour être adhérents, et cela est assez évident lorsque vous les abordez "dans les faits". Ils offraient une très mauvaise adhérence dans des conditions sablonneuses, boueuses, glissantes et humides.

La pile de talons est plutôt haute (27 mm) et leur "centre de gravité" est trop élevé à mon goût pour les sentiers. Je m'inquiétais constamment de me tordre les chevilles lorsque je courais sur un terrain difficile (rochers, racines, etc.).

Cela s'est particulièrement dégradé sur les lits de rivières et les pistes côtières rocheuses. Sur les routes et les chemins, ce n'était généralement pas un problème.

Le fait que le DynaFlyte 3 ne soit pas une chaussure de trail soit encore amplifié par l’effet flipper mentionné précédemment, qui faisait que le devant de la chaussure heurtait des objets que je n’approcherais normalement pas. J'ai failli tomber deux fois en montant. Je suppose que faire plus de kilomètres avec des chaussures plus longues habituerait mon corps et mon esprit à porter des "nageoires".

Ma paire de taille UK 7 Asics DynaFlyte pesait 504 grammes (après environ 80 km). Cela représente 252 grammes chacun, soit environ 10 à 25% de plus que mes chaussures de randonnée légères habituelles. Pourtant, deux cent cinquante grammes pour une chaussure de course normale et rembourrée se situent à l'extrémité inférieure du spectre.

Cette légèreté se reflète bien dans la vitesse. J'ai trouvé le DynaFlyte 3 assez rapide. Pas le plus rapide, mais toujours plus rapide que la plupart. Pas un plat de course, mais penché vers elle. Vous n'allez pas établir un record du monde dans le DynaFlyte 3 – mais vous irez plus vite que la moyenne et vos pieds seront confortables en le faisant.

Plus haut

La tige est constituée d'un tissu à armure ouverte à la fois esthétique et bien ventilé qui recouvre un tissu «intérieur» plus doux et matelassé.

Cette construction sans couture à deux couches permet à vos pieds de respirer et à l'évacuation de l'humidité. Les tissus de la tige sont extensibles très latéralement, ce qui évite que vos orteils ne soient écrasés – malgré sa forme par ailleurs plutôt étroite.

L'empeigne n'est pas conçue pour les conditions de sentier car le tissu à tissage ouvert permet à l'eau, au sable et aux particules de pénétrer facilement dans la chaussure.

On a parfois l'impression qu'ils absorbent activement l'humidité (par exemple, la rosée sur l'herbe / le sous-bois). Porter des guêtres était à peu près inutile, car l'eau, le sable et la "nature" passaient simplement à travers le tissage ouvert.

Structurellement, la tige est mince et offre peu de protection contre les roches et les racines. Il y a un tout petit bout de pied, mais c'est à peu près tout pour les bouts structurels qui protègent vos pieds.

Les lacets sont raisonnablement plats. Ils sont placés dans une configuration normale et, associés à une languette largement rembourrée, procurent un maintien agréable, serré, sûr et confortable de vos pieds. Pas de problèmes de glissade dans la chaussure d'importance dans les conditions urbaines.

Dans des conditions de piste difficiles et techniques, avec de nombreux changements de direction et de petites marches latérales, le DynaFlyte 3 ne fonctionne pas très bien. Je devais les serrer beaucoup trop fort pour me sentir en sécurité. Sinon, mes pieds glissaient à l'intérieur de la chaussure (essentiellement en tendant la tige). Nous sommes de retour sur le compromis entre contrôle et extensibilité – et encore une fois, il ne s'agit pas d'une chaussure de trail, le confort doit donc peser davantage que le contrôle.

Distance

J'ai trouvé que le DynaFlyte 3 offrait un bon tour amorti / souple, avec beaucoup de ressort dans le pas (rebond en arrière). De plus, ils étaient très à l'aise.

Cela vous permettra d'aller plus longtemps. J'ai pris le mien jusqu'à un demi-marathon, et cela ne me dérangerait pas d'aller plus loin avec le DynaFlyte 3. Il y avait la simple indication d'un pied droit légèrement ennuyé vers la fin de cette moitié, mais c'était à propos de cela pour un malaise .

Prix ​​/ rapport qualité-prix

L'Asics DynaFlyte 3 se situe à un prix moyen à élevé. Un peu de recherche et vous pourrez le trouver sur le Web pour environ 125 USD. Pas bon marché, mais pas très cher non plus.

Au cours de ses premiers 100 kilomètres, le DynaFlyte3 a montré très peu d'usure de signification. La semelle extérieure, la tige, l’amorti et l’étirement étaient tous intacts. Sur la base de cette expérience – et en particulier de mon expérience avec les chaussures Asics dans le passé -, vous en aurez pour votre argent avec le DynaFlyte 3. Bien sûr!

Pensées "Flyty"

En dépit de la profusion de plaintes et de la rumeur générale entourant les pistes, le zéro-drop et ce que vous avez, mon impression générale avec le DynaFlyte 3 est très bonne. Rien à vraiment ne pas aimer. C'est une belle unité bien arrondie et "entière". Ce n’est pas comme certaines chaussures de course qui ressemblent davantage à un ensemble de caractéristiques mises en place dans un ordre aléatoire sans penser au produit final.

Je pense que très peu de coureurs vont s'offusquer ou haïr le DynaFlyte 3. D'autre part, je pense aussi qu'Asics avec le DynaFlyte 3 a pris très peu de risques et opté pour des choix sûrs en matière de technologie et de matériel. Tout cela est très fiable et solide, mais aussi un peu ennuyeux – dans le bon sens. Une chaussure de type grand public.

Conclusion

La DynaFlyte 3 est une bonne et confortable chaussure de course. Une chaussure adaptée au coureur urbain habituée aux chaussures de course neutres avec un décalage moyen du talon au pied. Il offre une conduite raisonnablement rapide et légère dans un ensemble bien aéré et esthétique. Il convient aux courses courtes et longues, même aux ultras.

Les coureurs de trail et «naturels» doivent regarder de l'autre côté – ce n'est pas une chaussure de trail, il offre beaucoup d'amorti et une chute considérable du talon à l'orteil. Pour tous les autres, le Asics DynaFlyte 3 est recommandé comme entraîneur quotidien polyvalent et solide.

Une chaussure qui durera longtemps et vous offrira de nombreux kilomètres de course agréables dans le confort (et le style). NB! Il peut y avoir un problème de taille (trop long), il est donc préférable d'essayer avant d'acheter.

Cet expert a été vérifié par RunRepeat. Les évaluations sont neutres, impartiales et fondées sur des tests approfondis.

Laisser un commentaire