Les meilleures chaussures de course sur sentier de 2019

Les meilleures chaussures de course sur sentier de 2019

Notez cette page

Meilleure chaussure globale de course sur sentier

Nike Air Zoom Terra Kiger 4

93,71 $

(25% de rabais) dans l'arrière-pays

Le voir

  • Protection des pieds – 30% 6

  • Traction – 20% 7

  • Stabilité – 15% 9

  • Confort – 15% 9

  • Poids – 10% 7

  • Sensibilité – 10% 7

  • Talon-aux-orteils: 4 mm | Poids (par paire, taille 11): 21,3 oz.

    Bas au sol signifie super stable

    Semelle extérieure extrêmement durable

    Très confortable

    Court légèrement long

    Tige légère non durable

    La version 2018 de la Nike Terra Kiger 4 reste pratiquement inchangée, à l'exception des couleurs, après la mise à jour très réussie de l'année dernière. Comme il s’agit de l’une des chaussures les plus confortables que nous ayons jamais vendues, nous sommes heureux que Nike ait choisi de la laisser telle quelle. Il repose beaucoup plus au sol que votre entraîneur de tous les jours, mais cela ne l'empêche pas d'offrir une excellente protection des pieds, une adhérence durable et adhérente, ainsi qu'un ajustement ultra confortable. Cette chaussure a un manchon élastique qui maintient le pied en place tout en maintenant la languette correctement positionnée pour empêcher les débris de pénétrer. Elle comporte également une semelle intermédiaire en Phylon associée à des poches amortissantes Nike Air qui lui confèrent une protection supérieure à la moyenne de la plante, malgré son aspect minimaliste. Il ne fait aucun doute que cette chaussure peut vous aider à courir plus vite et est équipée pour résister à l'abus d'essayer de le faire.

    Nike Terra Kiger 5 Paru en avril 2019La Nike Terra Kiger 5 est sortie en avril 2019. Nous avons des paires de ces chaussures sous la main et nous les testons avant de publier nos conclusions. Revenez bientôt pour notre examen, et recherchez d'excellentes offres de clôture sur le Terra Kiger 4!

    Bien que nous aimions presque tout dans cette chaussure, il reste encore de la place pour des améliorations mineures. En particulier, l'empeigne ne protège guère le pied des obstacles comme les rochers déchiquetés. Elle est elle-même un peu fragile, car elle est constituée d'un tissu à mailles très fines. Dans le même temps, nous avons été surpris de constater que cette chaussure ne pesait pas moins, étant donné qu’il s’agissait de l’un des modèles les plus bas que nous ayons rencontré dans le monde de la course à pied. Aucune de ces plaintes mineures ne nuit à l'expérience de légèreté lorsque vous courez, et nous pensons que cette chaussure est un choix parfait pour tout type de course sur piste ou hors piste. Nous l'avons utilisé lors d'aventures allant de pics brouillés aux pentes de talus, en passant par la toundra alpine et la piste lisse, et nous l'avons adoré pour tous ces types de terrain. Si vous recherchez le meilleur kick-trail disponible aujourd'hui, nous vous recommandons de choisir le Terra Kiger 4 comme premier choix.

    Lisez la critique: Nike Air Zoom Terra Kiger 4

    Meilleure chaussure globale pour pieds étroits

    Salomon S / Lab Ultra

    114,97 $

    (36% de rabais) dans l'arrière-pays

    Le voir

  • Protection des pieds – 30% 9

  • Traction – 20% 8

  • Stabilité – 15% 8

  • Confort – 15% 7

  • Poids – 10% 5

  • Sensibilité – 10% 5

  • Talon aux orteils goutte: 8mm | Poids (par paire, taille 11): 23.5 oz.

    La semelle intercalaire et la tige extrêmement protectrices préservent vos pieds des abus

    Verrouille le pied pour une conduite très stable

    Semelle extérieure extrêmement durable et adhérente

    Pistes étroites (pourrait être un pro pour certains!)

    Un peu lourd

    Très cher

    Après une nouvelle saison de tests intensifs de chaussures, nous avons un nouveau meilleur marqueur! S'il n'y avait pas la coupe étroite à l'avant-pied et à la voûte plantaire, caractéristique très répandue dans les chaussures Salomon, la Salomon S / Lab Ultra serait certainement la meilleure chaussure de course sur sentier. Dans l’état actuel des choses, nous pensons toujours que c’est le meilleur, pour autant que la forme du pied soit moyenne à étroite, ce qui permettra un ajustement parfait. Nous adorons cette chaussure car sa combinaison de mousse EVA double densité sous le pied assure un maintien relativement ferme et réactif, contrairement aux mousses élancées trouvées dans certaines chaussures concurrentes qui se compressent très rapidement. Combinée à la tige en mesh entièrement recouverte de revêtements en caoutchouc soudés, cette chaussure est de loin la protection la plus protectrice que vous puissiez acheter. Elle est un élément essentiel pour la course sur piste, en particulier longue. Cette chaussure cogne également votre pied "comme un gant" en éliminant tout mouvement ou dérapage du pied pendant la course.

    Salomon S / Lab Ultra 2 maintenant disponibleSalomon a publié une version mise à jour de cette chaussure, la S / Lab Ultra 2. Ces deux paires sont disponibles à la vente. Vous trouverez de bonnes affaires sur celle décrite ici. Nous testons actuellement le S / Lab Ultra 2 avant de publier nos résultats. Revenez bientôt!

    Malgré la protection incroyable du pied, sa durabilité et sa stabilité pendant la course, nous avons constaté quelques plaintes à adresser aux lecteurs perspicaces. À 23,5 onces pour une paire de hommes de taille 11, il ne s’agissait pas de chaussures super légères (bien qu’elles soient bien loin des clunkers ou des pédales que nous avons testés au fil des ans). Ils sont également au même prix que deux paires de New Balance Fresh Foam Gobi v3, les chaussures les moins chères de cette revue. Cependant, ces chaussures offrent des performances et un ajustement parfaits pour compenser les coûts, et sont une chaussure fantastique pour les courses et courses ultra-longues, ainsi que pour les entraînements quotidiens. S'ils s'adaptent facilement à vos pieds (étroits), nous pensons qu'ils sont les meilleures chaussures de course sur piste que vous pouvez acheter!

    Lisez la critique: Salomon S / Lab Ultra

    Meilleur pour son argent

    Nike Air Zoom Wildhorse 4

  • Protection des pieds – 30% 7

  • Traction – 20% 6

  • Stabilité – 15% 7

  • Confort – 15% 9

  • Poids – 10% 4

  • Sensibilité – 10% 6

  • Talon-aux-orteils: 8 mm | Poids (par paire, taille 11): 24,1 oz.

    Très durable

    Super confortable

    Excellente performance pour l'argent!

    Relativement lourd pour cette revue

    Pas aussi stable ou aussi sensible que la Nike Terra Kiger 4

    Lors de l'évaluation de la valeur d'un produit, de nombreuses personnes omettent de regarder au-delà du prix. Cependant, pour juger de la valeur d'une chaussure de trail running, mesurer le nombre de kilomètres parcourus avant la désintégration complète de la chaussure semble être la norme. Nos tests n'ont révélé aucune chaussure plus durable que la Nike Air Zoom Wildhorse 4 (bien que la Salomon S / Lab Ultra soit proche), ce qui en fait notre choix pour le prix du meilleur rapport qualité-prix. Malgré plus d'un an d'essais et d'abus, notre paire continue à bien fonctionner, sans aucun dommage qui ne nous ferait même envisager de prendre sa retraite. Les récits abondent dans les critiques en ligne des coureurs qui ont fait passer ces chaussures à des essais de 500 ou même de 1 000 km avant de les reléguer à la corbeille à papier, ce qui suggère que la qualité de fabrication est excellente. Comparé à la plupart des chaussures de cette revue, dont les semelles déchirées, la tige déchirée et le rembourrage en mousse facilement compressé commencent à se révéler après peut-être moins de 100 milles, le Wildhorse 4 est un véritable bourreau de travail.

    Nike Air Wildhorse 5 Paru en avril 2019En avril 2019, Nike a publié la dernière mise à jour de cette chaussure, la Wildhorse 5. Nous avons des paires de cette chaussure sous la main et nous effectuons actuellement des tests comparatifs avant de publier nos conclusions. Revenez bientôt! En attendant, de très bonnes affaires de clôture sont en vigueur pour le Wildhorse 4!

    Il n’ya pas grand chose à redire sur les performances du Wildhorse 4, qui imite de près celui du Terra Kiger 4, à l’exception de la protection supplémentaire fournie aux pieds. Bien que ces chaussures puissent parcourir des kilomètres, elles sont aussi assez lourdes par rapport à leurs concurrents, pesant un peu plus de 12 onces par chaussure taille 11. Pour cette raison, ils sont mieux utilisés par les coureurs qui apprécient la protection du pied au-dessus de la vitesse de pointe. Elles sont parfaites pour les coureurs de trail de tous les jours ou les chaussures de course ultra-distance. Ces chaussures sont légèrement moins chères que la moyenne, mais la véritable valeur provient de leur longévité.

    Lisez la critique: Nike Air Zoom Wildhorse 4

    Premier choix pour la meilleure traction

    Salomon Speedcross 5

  • Protection des pieds – 30% 7

  • Traction – 20% 10

  • Stabilité – 15% 5

  • Confort – 15% 8

  • Poids – 10% 4

  • Sensibilité – 10% 7

  • Talon aux orteils goutte: 10mm | Poids (par paire, taille 11): 24,4 oz.

    Caoutchouc incroyablement collant avec de grosses cornes agressives

    Bande de pied considérablement plus large que les versions précédentes

    Va comme un gant

    Pas super respirant et un peu chaud

    La chute du talon haut n'est pas la conception la plus stable

    Lourd

    La Salomon Speedcross est connue depuis longtemps pour sa semelle extérieure incroyablement agressive, caractéristique du design qui a littéralement forcé et inspiré presque toutes les marques de chaussures concurrentes pour l'imiter. Avec sa dernière mise à jour du Speedcross 5, Salomon a amélioré cette chaussure déjà très populaire en rendant le caoutchouc de la semelle encore plus collant qu’auparavant, de sorte qu’elle agit comme une colle pour le rock et même le rock humide. De manière encore plus significative, ils ont élargi l’avant-pied de cette chaussure notoirement étroite, augmentant considérablement le confort et la résistance à l’usure pour ceux d’entre nous qui n’avons pas les pieds étroits, tout en augmentant la stabilité en offrant une plate-forme d’atterrissage plus grande. Ces modifications, en plus de rendre les cornes en forme de flèche plus grandes et plus éloignées pour faciliter l'élimination de la boue et d'augmenter la durabilité de la tige déjà bien fournie, en font la meilleure version du Speedcross depuis au moins six ans. La chaussure tient toujours comme un gant, verrouillant le pied avec le système quicklace de Salomon, et se sent extrêmement confortable dès la sortie de la boîte. Nous courons dans ces souliers depuis plus de huit ans maintenant, mais nous avons vu notre amour pour eux diminuer à mesure qu’ils se rétrécissaient au fil du temps. Eh bien, cette nouvelle version nous a reconquis.

    Bien que nous ayons l’impression que c’est une chaussure que nous adorons une fois de plus, cette chaussure conserve certaines caractéristiques de longue date qui semblent un peu dépassées. Notre plus grand reproche est la chute du talon aux orteils de 10 mm, combinée au contrefort de talon très épais et haut sur le sol, que nous trouvons non seulement instable, en particulier dans les descentes, mais aussi un vestige d’une époque révolue dans la conception des chaussures. . De nos jours, le spectre des chaussures de trail est également assez lourd, d'autant plus que la plupart des paires continuent à être de plus en plus légères et qu'il conserve sa réputation de chaleur et de manque de respirabilité. Cela signifie simplement que ces chaussures sont mieux utilisées pour les courses de montagne en altitude où l'air est frais, ce pour quoi elles ont été conçues. Alors que nous pensons qu'Inov-8 a étendu la sélection de semelles en caoutchouc infusées de graphène à un de ses favoris, l'Inov-8 Roclite 290, nos tests effectués côte à côte ont montré que le Speedcross était simplement meilleur. Si vous aimez courir hors des sentiers battus ou en montagne, où le sol est souvent humide, enneigé, boueux, rocheux et escarpé, le Speedcross 5 est un choix idéal, offrant une traction sans égale par rapport aux autres chaussures.

    Lisez la critique: Salomon Speedcross 5

    Premier choix pour Zero Drop

    Inov-8 Terraultra G 260

  • Protection des pieds – 30% 7

  • Traction – 20% 8

  • Stabilité – 15% 9

  • Confort – 15% 6

  • Poids – 10% 6

  • Sensibilité – 10% 7

  • Talon-aux-orteils: 0 mm | Poids (par paire, taille 11): 22,2 oz.

    Le caoutchouc de la semelle extérieure en graphène est le plus durable que vous puissiez trouver

    Adhérence collante sur tous types de surfaces

    Pas de chute mais suffisamment de protection pour les courses de longue distance

    Protecteur, stable et sensible

    Ajustement de volume élevé parfait pour les coureurs avec pieds larges ou larges

    Pas le plus confortable, manque de rembourrage intérieur

    Cher

    Les intransigeants Zero-Drop sont depuis longtemps habitués à acheter des chaussures d'une société spécifique, Altra, et nous en avons d'ailleurs recommandé d'innombrables paires pour les aficionados au fil des ans. Cette année, nous quittons le navire, dans une direction différente, pour recommander le Inov-8 TerraUltra G260 comme notre premier choix pour Zero Drop. Nous reconnaissons que l’Altra Superior 4 est nettement améliorée par rapport aux trois ou quatre dernières versions, qui présentaient toutes des défauts majeurs, mais nous indiquons plutôt le TerraUltra G260, car ils sont vraiment robustes et dureront beaucoup plus longtemps que votre mousse compressible Altras. Non seulement cette chaussure est antidérapante, mais elle est conçue pour durer le plus longtemps possible, réalisée avec la nouvelle semelle en caoutchouc à grip en G renforcé par graphène d'Inov-8 et la tige en kevlar. G-grip, commercialisée fin 2018, est une semelle extérieure en caoutchouc révolutionnaire en graphène, une couche de graphite épaisse d'un atome, qui est non seulement le matériau le plus résistant jamais testé en laboratoire, mais elle est si fraîche et révolutionnaire que son découverte a récemment remporté un prix Nobel de physique en 2010. Comment ce matériau, réputé être dix fois plus résistant que l'acier, se combine au caoutchouc pour constituer la semelle extérieure cornée de cette chaussure est un secret qu'Inov-8 ne dévoilera pas de sitôt, mais qui offre une durabilité bien supérieure à celle de toutes les semelles extérieures testées depuis des années. Nous l’avons fait lors de nombreuses descentes sur des champs de lave ponce acérés qui ont duré des kilomètres sur le PCT dans l’Oregon, et bien que nous voyions couramment de petits morceaux colorés de caoutchouc de chaussure déchirés jonchant le sentier lorsque nous courions, nos chaussures semblaient à peu près intactes expérience.

    Comme on pouvait s'y attendre, cette chaussure est très différente de la paire Altra Lone Peak 4 moyenne. Ils sont relativement fermes sous les pieds, sans le rebond de mousse spongieux auquel on peut s'attendre. Cela dit, leur amortissement ferme ne s’écrase pas et ne s’aplatit qu’après quelques centaines de kilomètres. Elles sont également chères, mais encore une fois, votre chaussure a encore plus de vie pour l’augmentation du prix, alors, dans notre esprit, le compromis en vaut certainement la peine. Si vous aimez l'ergonomie d'une plate-forme «zéro chute» et un juste équilibre entre protection du pied et sensibilité, alors nous vous encourageons à découvrir le TerraUltra G260, extrêmement durable et innovant.

    Lire la critique: Inov-8 TerraUltra G 260

    Premier choix pour un amorti maximal

    HOKA ONE ONE Challenger ATR 5

  • Protection des pieds – 30% 9

  • Traction – 20% 7

  • Stabilité – 15% 4

  • Confort – 15% 6

  • Poids – 10% 7

  • Sensibilité – 10% 3

  • Talon-aux-orteils: 5 mm | Poids (par paire, taille 11): 21.5 oz.

    La traction massivement améliorée est collante et durable

    Une mousse plus ferme sous le pied signifie une meilleure stabilité

    Maintenant en taille EE large

    Absorbe très peu d'eau

    Fit in talon est un peu large

    Gagné du poids par rapport aux versions précédentes

    Les chaussures à amortissement maximal ont une mousse démesurée sous le pied qui atténue les effets répétitifs de la course à pied, en particulier sur de longues distances, tout en protégeant la plante du pied des objets pouvant être rencontrés en cours de route. Ce n'est plus une nouveauté bizarre. Presque tous les coureurs à ce stade ont entendu parler de Hokas, les ont essayés et se sont fait une opinion sur le fait de savoir s'ils aident à rester en bonne santé sur le sentier ou s'ils risquent de causer la prochaine blessure. Cette année, Hoka a mis à jour son populaire Challenger ATR 5, en conservant la tige haute en eau et la mousse EVA humidifiée et plus rigide, tout en ajoutant une semelle extérieure en caoutchouc collant avec des cornes qui retiennent la pierre et la terre sans se déchirer un battement de coeur. Ils ont également élargi les offres de pointures pour inclure l'EE large, ce qui est un hébergement génial, étant donné que ces chaussures ont tendance à être trop étroites à l'avant-pied. Ces ajouts nous ont amenés à les reconnaître comme notre meilleur choix pour un amorti maximal.

    Bien sûr, les Hokas ont toujours eu quelques inconvénients qui effraient les gens (en plus de leur apparence), notamment leur manque de stabilité sur un terrain accidenté. Ces chaussures sont moins gênantes que toutes celles que nous avons testées, principalement en raison de l’utilisation d’une mousse à la sensation plus ferme et plus dense qui ne se balance pas autant d’un côté à l’autre ni ne rebondit avec une action élastique pendant la course. Bien que cela modifie légèrement la sensation de piste par rapport aux Hokas plus anciennes, nous pensons que cela améliore la stabilité et les performances globales. Pour notre testeur de tête, l'ajustement reste un peu large dans le talon et étroit dans l'avant-pied, mais tout le monde a des pieds de forme différente et cela ne devrait pas vous dissuader de les essayer. Ces chaussures sont légères, relativement abordables par rapport aux autres Hokas et sont devenues extrêmement raffinées, ce qui en fait le choix idéal pour les amateurs de Hoka et ceux qui sont curieux de tester les avantages pour eux-mêmes.

    Lire la critique: Hoka Challenger ATR 5

    Meilleur choix pour la randonnée

    Altra Lone Peak 4.0

  • Protection des pieds – 30% 6

  • Traction – 20% 6

  • Stabilité – 15% 8

  • Confort – 15% 8

  • Poids – 10% 5

  • Sensibilité – 10% 7

  • Talon-aux-orteils: 0 mm | Poids (par paire, taille 11): 23,9 oz.

    Drastiquement amélioré depuis la dernière version

    La plate-forme Zero Drop est large, stable et réactive

    Draine bien l'eau

    Coupe ample et confortable

    Sur le côté lourd et plus lourd que les versions précédentes

    Bien que confortable, la coupe est aussi un peu bâclée

    L'Altra Lone Peak 4 est l'une des chaussures de course sur sentier les plus populaires en Amérique du Nord, en grande partie grâce à sa plate-forme zéro chute combinée à une protection suffisante du pied pour permettre des aventures sur de longues distances sans se planter le pied. Mais les coureurs ne sont pas les seuls à aimer cette chaussure – les randonneurs, et particulièrement les randonneurs – l'ont également adoptée comme équipement indispensable pour les aventures sur de longues distances. Bien que les bottes de randonnée et même les chaussures de randonnée soient depuis longtemps les chaussures les plus couramment recommandées par la plupart des utilisateurs de sentiers, beaucoup d’entre nous ont compris que les chaussures de course sur sentier constituaient également un choix idéal pour la randonnée simple et même la randonnée. Ce n’est pas parce que vous avez l’intention de marcher toute la journée de marcher au lieu de courir que vous ne voulez pas les chaussures les plus légères, les plus souples et les plus performantes, qui sont sans aucun doute des chaussures de trail running. Les Lone Peak 4 sont particulièrement propices à la randonnée en raison de leur plate-forme à zéro chute, ce qui signifie que votre talon a la même hauteur au-dessus du sol que vos orteils. C’est ainsi que les corps humains ont été conçus pour marcher et qu’il s’agit là d’une considération structurelle importante, surtout si vous avez l’intention de marcher, par exemple, sur l’ensemble du sentier des Appalaches. Ils sont également assez amples mais restent réactifs, ils sont assez confortables et drainent bien l’eau.

    En revanche, les chaussures de course sur sentier ne dureront pas aussi longtemps qu'une paire de chaussures de randonnée avant d'être remplacées. Les randonneurs de longue distance devront donc prévoir un budget pour quelques paires dans une aventure. Les Altras, en particulier, ne sont pas connus pour leur durabilité exemplaire, bien que notre paire de tests ait résisté à tous les tests que nous leur avons soumis. Les randonneurs et les randonneurs dotés d'une musculature bien adaptée et de vêtements légers apprécieront grandement l'efficacité accrue de la marche avec des chaussures légères et réactives, au lieu de parcourir de longs kilomètres avec des bottes plus rebelles ou des chaussures plus lourdes. Lorsqu'il s'agit de choisir le meilleur coureur de fond pour la randonnée et la randonnée, nous sommes d'accord avec les randonneurs et nous avons donc attribué le Lone Peak 4 à notre meilleur choix pour la randonnée.

    Lisez la critique: Altra Lone Peak 4

    Pourquoi devriez-vous nous faire confiance

    Cet examen a été dirigé par Andy Wellman, critique principal à OutdoorGearLab, qui teste les chaussures de course depuis 2014. Andy a dirigé toute sa vie, depuis qu'il était l'enfant le plus rapide (et le plus petit) de son équipe de football junior. Bien que courir à travers les montagnes pour la forme physique simple et en raison de son impatience lors des longues approches et des descentes en montagne ait toujours été sa norme, en 2011, il a été maîtrisé par le virus de la course. Il s’y consacre sérieusement et parvient en chemin à remporter un podium dans les courses de montagne de 10 km à demi-marathon, ainsi qu’un marathon, 50 km, 50 km et la Mustang Trail Race, une course par étapes de neuf jours dans l’Himalaya. . En 2014, il a quitté son emploi pour vivre une vie de nomade et de course à pied en montagne, parcourant le monde et l'ouest américain pour explorer des sentiers sauvages. Ces aventures l'ont amené à s'établir dans les monts San Juan du Colorado, haut lieu de la course à la montagne moderne et lieu de l'emblématique course de trail Hardrock Hundred, où il a commencé à passer en revue les chaussures de trail running et autres vêtements de running pour OutdoorGearLab. Il se base maintenant sur un autre point chaud de course à pied – Bend, Oregon – où l'air est un peu plus épais et les sentiers un peu plus rapides, mais avec un accès au même nombre d'aventures épiques.

    Les essais de chaussures de course sur sentier ne se terminent jamais vraiment, car les entreprises publient de nouveaux modèles tout au long de l’année civile. Ces chaussures sont testées à toutes les saisons, lors de voyages sur les routes du pays, et sont comparées en permanence aux autres chaussures les plus récentes, ainsi qu’aux versions précédentes de la même chaussure (vous devriez voir toutes les chaussures dans le placard d’Andy!). Un peu Luddite, il ne porte pas de montre et ne note pas ses kilomètres et son temps de course, mais il a couru et testé plus de 130 paires de chaussures de course sur sentier au cours des six dernières années. idée de ce qui fonctionne et de ce qui ne marche pas. Cela dit, comme il peut parfois être difficile de trouver des personnes de la même taille pour l'aider à tester les chaussures (cela arrive), il discute également avec à peu près tous les coureurs qu'il rencontre pour obtenir leur avis sur les chaussures. Vous pouvez être assuré que ce que vous lisez dans cette revue est une connaissance durement acquise à travers le temps réellement passé sur le sentier.

    Connexe: Comment nous avons testé les chaussures de course sur sentier

    Résultats d'analyse et de test

    Les chaussures de course sur sentier diffèrent radicalement de leurs homologues sur route en offrant une meilleure protection à vos pieds, à la fois dans la semelle intermédiaire et dans la semelle supérieure, tout en offrant une traction bien plus agressive pouvant supporter les terrains difficiles et accidentés. Si de nombreuses entreprises qui fabriquent des chaussures de course sur sentier sont également réputées pour leurs sélections de chaussures de course sur route, il existe également quelques acteurs sur ce marché qui se concentrent uniquement sur le côté piste et hors route. Si vous débutez en trail, nous vous recommandons vivement d’acheter une paire de chaussures de trail, plutôt que de la porter avec vos chaussures de course normales. Les avantages sont considérables et valent amplement la peine si l’on considère les glissades et les blessures sur des terrains sauvages et reculés, ou même sur un sentier urbain, plus probables et plus difficiles à gérer que sur le bord d’une route ou d’une piste cyclable. Choisir le bon équipement pour le travail conduit presque toujours à de meilleurs résultats et à plus de plaisir, et le trail running ne fait pas exception.

    Les sentiers du Smith Rock State Park, dans le centre de l’Oregon, constituent un terrain d’entraînement hivernal fantastique, car ils sont presque toujours secs, tandis que les montagnes environnantes sont ensevelies sous la neige. Voici une piste de crête dans le Challenger ATR 5 en janvier.

    Tester de nouvelles paires de chaussures et mettre à jour cette revue est un processus qui dure toute l'année. Nous ajoutons de nouvelles chaussures fascinantes et les dernières mises à jour dès qu'elles sont disponibles et nous avons une chance de les tester complètement. Cette revue contient actuellement 15 des chaussures de course sur piste les plus populaires et les meilleures, mais recherchez notre mise à jour massive du printemps, y compris de nombreuses mises à jour destinées aux lauréats, ainsi que de nouvelles chaussures vraiment cool, à la fin du mois de mai. Nos tests impliquent de nombreuses courses sur des sentiers et même des aventures hors piste dans chaque paire de chaussures que vous voyez ici, ainsi qu'une multitude de tests contrôlés pour déterminer quelles chaussures ont de bonnes performances, ou non, lors de tâches spécifiques telles que la recherche de côté. (test de stabilité), absorbant les coups portés au bas des pieds (rouler sur des rochers déchiquetés, test de protection et de sensibilité du pied) et le test de l’eau (un des nombreux facteurs qui nous aident à évaluer le confort). Lors du test d'une version mise à jour d'une chaussure, nous avons en main tous les modèles plus anciens que nous avons testés, ce qui nous permet de comparer étroitement les sensations ressenties sur nos pieds et sur le sentier, ainsi que les modifications esthétiques apportées.

    Dans tous les cas, nos tests et évaluations sont effectués par rapport aux autres chaussures décrites ici. Si une chaussure reçoit un mauvais score, cela ne veut pas dire que c'est une mauvaise chaussure, mais simplement qu'elle ne fonctionne pas aussi bien que les autres excellentes chaussures que nous avons comparées. Puisque nous visons à tester uniquement les meilleures et les plus innovantes chaussures de course sur sentier, nous pensons que toutes ces chaussures sont assez solides.

    Nous avons apprécié ces chaussures surtout sur les sentiers de terre glacés, comme celui-ci, dans des endroits pittoresques bien sûr! La gorge et la rivière profondes de la rivière Crooked se trouvent bien en dessous du sentier Otter Bench Trail, en Oregon.

    Vous trouverez ci-dessous une description des six paramètres que nous avons testés et évalués pour obtenir le score global d'une chaussure: protection du pied, traction, stabilité, confort, poids et sensibilité. Un score de 1-10 est attribué pour chaque métrique, puis les métriques sont pondérées en tant que pourcentage du score final en fonction de leur importance relative pour la performance globale d'une chaussure. Il est à noter que les scores les plus élevés ne sont peut-être pas les meilleures chaussures pour vous. Décidez avec soin quels paramètres vous intéressent le plus, ainsi que vos objectifs, désirs et aventures, pour déterminer si une chaussure particulière correspond parfaitement à vos besoins.

    Valeur

    Un élément essentiel à prendre en compte lors du choix d’une paire de chaussures de course sur sentier est la valeur de l’achat. Bien que l'on puisse simplement supposer que vous obtenez ce que vous payez, et que les produits les plus chers sont donc aussi les plus performants, des années de test nous ont prouvé que ce n'était pas toujours le cas. Nous n'attribuons pas de valeur spécifique à chaque produit, mais nous en parlons.

    La Terraultra G 260 est une chaussure révolutionnaire conçue pour la course sur longue piste. Ils sont très durables, ont une excellente traction et sont également à zéro chute, une combinaison que de nombreux coureurs de sentiers devraient aimer. Testez-les ici sur les sentiers de Sisters Wilderness, en Oregon.

    Lorsque l'on considère la valeur d'une chaussure de course sur sentier, trois aspects sont essentiels: le prix, la performance et la longévité. Deux d'entre eux, le prix et la performance, sont facilement quantifiables et peuvent être comparés efficacement.

    Le troisième aspect de la valeur d’une chaussure de trail running est la longévité, ce qui n’est pas du tout facile à quantifier. Étant donné que toutes les paires de chaussures s'usent au cours d'une période limitée et doivent être remplacées, il est également essentiel de trouver des chaussures capables de résister à plus de sévices avant de se désintégrer pour déterminer la valeur de ces chaussures. Malheureusement, non seulement chaque coureur a mis ses chaussures à rude épreuve, mais nous n'avons pas eu le temps ni l'énergie de mettre complètement 17 paires de chaussures au rebut avant de publier nos résultats! Cela étant dit, après de nombreuses années d’essais portant sur des centaines de paires de chaussures, nous avons constaté que certains domaines de la chaussure avaient tendance à être les premiers points de défaillance, de même que certaines caractéristiques de conception qui avaient tendance à s’user plus rapidement que souhaité.

    Nous avons décerné ces chaussures au Best Buy Award car elles ont tenu tant de kilomètres sur des terrains très différents, comme le sable et la roche lisse de cette course à Dark Canyon, à Bears Ears, en Utah.

    Protection des pieds

    À notre avis, le critère le plus important pour évaluer une chaussure de course sur sentier est son degré de protection du pied. Après tout, s'il ne protégeait pas vos pieds, pourquoi le porteriez-vous? Le composant le plus important de la protection est ce que l’on trouve sous les pieds – en d’autres mots, la combinaison de la semelle extérieure et de la semelle intermédiaire. La plante des pieds fait partie des zones les plus sensibles de votre corps. Par conséquent, si vous avez l'intention de courir sur des terrains rocheux et accidentés, ce que nous faisons lorsque nous courons, alors votre chaussure nécessitera une protection adéquate du pied. Abandonnez cette protection et regardez comment vos pieds vous dicteront si vous pouvez courir sur un sentier ou non, et à quelle vitesse vous pouvez aller.

    La plupart des protections sous le pied se présentent sous l'une des deux formes suivantes: une plaque de roche en plastique dur ou en matériau composite qui ajoute de la rigidité à la chaussure et absorbe les chocs, ou au lieu de cela, un rembourrage en mousse épaisse. Le type de mousse le plus répandu chez les candidats est la mousse EVA, qui protège non seulement le pied des protubérances, mais absorbe également une quantité importante de l’impact inhérent à la course avant de remonter dans le corps du coureur. La troisième méthode de protection des pieds, que l’on trouve dans les chaussures Nike dans cette revue, consiste à emprisonner des poches d’air dans le talon, offrant à la fois une protection et un amorti. Un élément intéressant de la protection des pieds est que cela se fait souvent au détriment de la sensibilité, et inversement, ce qui explique pourquoi nous avons classé les deux.

    Bombarder des collines est l’un des grands plaisirs de la course sur sentier et c’est certainement facilité par les quantités abondantes de mousse EVA moelleuse sous le pied du Challenger ATR 5, l’une des chaussures les plus protectrices que vous puissiez acheter.

    Un élément moins important de la protection des pieds est la capacité de la tige à protéger le dessus et les côtés de votre pied des protubérances telles que des bâtons ou l’abrasion par les rochers. Les extrémités des orteils sont un point commun d'abus, car nous avons tous accidentellement donné un coup de pied dans la roche alors que nous bombardions le sentier. Les pare-chocs rigides aident beaucoup à soulager cette douleur, tout comme le choix d'une chaussure qui n'est pas trop serrée sur les orteils. De nombreux fabricants lésinent sur les matériaux de la tige pour gagner du poids, offrir une meilleure respirabilité et un meilleur drainage de l'eau, tandis que certains ont une tige aussi puissante qu'un gilet pare-balles en kevlar.

    Traverser des rochers coupants comme ici au sommet de la montagne Neocani sur la côte de l'Oregon est un bon test de la sensibilité des chaussures et de la protection des pieds. Celui-ci n'est pas super sensible.

    Trois chaussures, en particulier, offraient le meilleur des meilleurs en matière de protection des pieds. Salomon S / Lab Ultra, lauréat de notre prix Editors 'Choice Ultra, protège efficacement le dessous de nos pieds avec sa mousse EVA double densité, tout en offrant une protection supérieure supérieure à celle de toutes les autres chaussures testées. La combinaison nous a laissés souriants et nous a permis de courir sur une piste aussi incontrôlable que nous le souhaitions, sachant que nos chaussures avaient le dos. Les chaussures Hokas à amortissement maximal que nous avons testées – les Speedgoat 2 et Hoka Challenger ATR 5, offrent une protection encore plus grande sous le pied, mais sans tige supérieure extrêmement protectrice. Ces chaussures offrent un amorti en mousse absorbant qui ne se limite pas à absorbe les impacts des roches, mais aussi du sol en général. Étant donné que nous pensons qu'il s'agit d'un élément essentiel pour l'utilisation de votre meilleur terrain hors route, nous avons pondéré la protection des pieds à 30% du score final d'une chaussure.

    Sur le retour du point de Falcom Arch, OR. La Speedgoat 2 est une chaussure idéale pour presque toutes les aventures de course, même si nous les aimons mieux pour les longues distances et les terrains plus lisses.

    Traction

    Si les performances en termes de traction n'étaient pas considérablement accrues, l'incitation à acheter des chaussures de trail running serait minime, au lieu de simples chaussures de course sur route. Sur la base de cette évaluation, on pourrait certainement soutenir que la traction est l’aspect le plus important des chaussures de course sur sentier et qu’elle est certainement l’une des toutes premières choses à vérifier lors de l’essai d’une nouvelle paire de chaussures de randonnée.

    Pour obtenir ces scores, nous avons mis au point un certain nombre de tests contrôlés. Nous avons testé chaque paire de chaussures une par une et les avons évaluées en fonction de leur performance sur cette surface. Les différentes surfaces étaient constituées de terre escarpée, d'herbe raide, de boue, de neige, de roches sèches et de roches humides. Les scores ci-dessus représentent donc un mélange des performances d'une chaussure sur toutes ces mesures distinctes. Plus le score est élevé, plus la chaussure est capable de coller facilement avec un niveau de confiance élevé pour ne pas glisser.

    Après environ deux mois d'utilisation exclusive, la bande de roulement de la TerraUltra G260 est pratiquement dégagée. Le caoutchouc imprégné de graphène semble vraiment augmenter considérablement la longévité de la semelle extérieure de cette chaussure, une aubaine pour les coureurs de trail.

    Deux facteurs principaux contribuent à la capacité des chaussures à bien saisir une variété de surfaces: le type et l'espacement des pattes et la performance du caoutchouc utilisé. En règle générale, des pattes plus profondes et plus agressives adhèrent mieux à la plupart des surfaces, en particulier les salissures raides, l'herbe, la boue et la neige. More and more trail running shoes are reflecting this with the aggressiveness of lugs growing across the board in recent years. Lugs that are spaced closely together tend to do a better job of gripping well on rock and hard dirt surfaces, while lugs that are further apart tend to do the best job of shedding mud without allowing it to build up into a huge, heavy pancake on the bottom of the shoe. The hardness of rubber also plays a large part in the traction performance of a shoe. Softer rubber tends to be stickier and does a far better job gripping rock, both wet and dry. The downside of soft rubber is that it wears out or in some cases rips off much easier, often shortening the life of the shoe if you wear them too much on pavement or hard surfaces. In contrast, firmer rubber tends to be more durable and last a lot longer but doesn't bite into rock nearly as well. Firm rubber is preferable for shoes that will mostly be used on firm surfaces, like hardpacked dirt trails.

    The outsole of the Inov-8 Roclite 290 is made with the new graphene enhanced G-grip rubber that we have found to be very durable when running over hard abrasive surfaces like rock. The plethora of 6mm deep cleats found on the bottom also provide excellent traction on soft surfaces like dirt, mud, grass, and snow.

    While all of the shoes we test offer pretty solid traction, especially on your standard dirt trail, a few are particularly noteworthy for their excellent grip. The Salomon Speedcross 5, newly updated in the winter of 2019, has gigantic protruding rubber lugs spaced far apart for the absolute best grip on mud, grass, and snow. With a change in rubber compounds, it is also now softer and by far the stickiest of any we tested on rock and wet rock as well, although has the propensity to wear down quicker if used too often on hard surfaces. The graphene infused G-grip rubber found on the bottoms of the Inov-8 Roclite 290 and the TerraUltra G260 is not quite as sticky on rock as the Speedcross, but is far more durable. In fact, with the addition of graphene, the strongest textile substance ever lab tested by man, these shoes have the most durable outsoles of any we tested, adding significantly to their long term value. Lastly, the outsole of the Saucony Peregrine looks like something you might use to tenderize aged meat. In this case, you can use it to tenderize the soft, slippery trail beneath your feet. As one of the most important aspects of a trail running shoes repertoire, we weighted traction as 20% of a product's final score.

    The summit of Coxcomb Peak is well-known as one of the hardest 13ers in Colorado to access, with mandatory chossy 5.6 scrambling. Here is the author, about to reverse the crux section along the summit ridge, racing the impending lightning storm, while wearing the Inov-8 Roclite 290. Photo by Stephen Eginoire.

    Stabilité

    Trail running takes place over uneven ground, and being able to land and push off from a stable platform is a critical feature of how well a shoe performs. Failure to maintain stability through the running stride will lead to either losing traction and slipping, or even worse, rolling an ankle, often leading to injury.

    Through our extensive testing over many years, we have found that stability is largely impacted by four factors: stack height, heel toe drop, landing platform, and fit of the upper. The stack height represents how much material rests between the ground and your foot, and is measured in millimeters. In most cases, the larger the stack height, the higher the chance for a rolled ankle, although this threat can be mitigated by having a wider landing platform. The landing platform is the shape of the bottom of the shoe. Wider typically ensures greater stability, while a narrower platform is less stable. Heel-toe drop measures the difference in stack height between the heel and the toes, once again measured in millimeters (these numbers can be found in the specs table at the top of this page). Over the last many years shoe companies, largely in response to customer demand, have been slowly lowering the average heel-toe drop, which today rests around 4-6mm. Shoes with a substantial drop are considerably less stable on uneven terrain, especially going downhill. Shoes with 0mm of drop, known as zero-drop, are the most stable. Finally, a shoe with an upper that holds your foot firmly in place allows you to land squarely on top of the footbed, minimizing foot movement within the shoe. The opposite of this are sloppy shoes that don't hold the foot in place through the stride, which are inherently less stable.

    With a wide forefoot, a low stack height, and a zero-drop platform, the Superior 4 are quite stable, with a very low propensity to cause an ankle to roll. They are soft and mold to the terrain they land on, like this grassy side-hill.

    Most of our testing for stability was done while out on trail or adventure runs, but we also compared shoes in a more controlled setting by running in each of them one after the other both across a steep hillside and straight down a similarly steep slope. Two shoes in particular feel significantly more stable than their competition, giving us increased confidence to push our speed on all types of terrain. The Altra Superior 4, a very light and low-riding zero-drop shoe, is the most stable that we tested. The combination of a completely flat footbed without any heel rise and a super wide platform that allows one's feet to splay out fully when landing ensures that stability is never compromised with this shoe. Despite having a 4mm heel-toe drop, the Nike Terra Kiger 4 feels equally as stable when running on varied terrain. This is due once again to the wide toe box and forefoot area of the shoe and the very low to the ground ride. Two other shoes, the Inov-8 TerraUltra G260, as well as the Scarpa Spin scored similarly well in our head-to-head stability testing. As a critical component of a trail running shoe's performance, but not the most important, we assigned stability 15% of a shoe's final score.

    The Nike Terra Kiger 4 is low profile but clearly has enough material underfoot to offer solid protection. It was easily one of the most stable shoes in the review, greatly aided by how well the upper locked our foot in place.

    Confort

    Comfort is probably the single most important criteria when it comes to selecting a running shoe, or any footwear at all for that matter, and is what we recommend you value above all other factors when selecting a pair of shoes for you. However, it is also the criteria most difficult to rate – because it is so subjective. Everyone's foot is different, so what feels amazing to one person could be un-wearable by another. Some products are wide in the toe box while narrow in the heel, and some are just really narrow (or wide) throughout. Some fit perfectly "to size," while others run slightly long or short. Since the comfort level of each shoe will be different for each person, we chose only to rate it 15% of a product's final score. We didn't want to penalize a shoe that felt uncomfortable to our head tester too much when many other people will naturally end up loving it. However, we did find some universal factors that could be compared and rated.

    Craftsmanship seems to play a large role in how comfortable a given model is. The most comfortable pairs use a seamless construction that make them easy to wear sockless (although we don't commonly do so, except for comparison testing). Poorly sewn seams or out of place material overlaps inside a shoe tend to rub and wear against the foot over long distances, significantly decreasing their overall comfort. Likewise, shoes that don't do a good job of naturally holding the foot in place meant that we needed to crank down the laces to provide a secure fit, often leading to discomfort along the top of our feet or front of the ankle joint over long distances.

    Some shoes don't breathe very well and left our feet excessively hot and sweaty, while others are a bit too short for the size, meaning our toes would hit the front of the shoe, especially while running downhill. Most of our findings for the Comfort metric were based on our anecdotal evidence from long runs on a variety of terrain. We also conducted the water drainage test (described in detail below) to get a better grip on which shoes absorb the least amount of water or sweat; our test also measured which contenders are the most efficient at drying out afterward, which we defined as another essential component of comfort.

    This section of high alpine trail running is part of both the Continental Divide Trail, as well as the Colorado Trail, as it traverses the Weminuche Wilderness. We thought the combination of comfort and durability found in the Wildhorse 4 made it the perfect long run shoe.

    At the end of our testing period, it was clear that one company, Nike, is making shoes that are more comfortable to us than the rest. We experienced no rubbing, pinching, or blisters when running long distances in these shoes, and honestly, we rarely noticed them at all, perhaps the best compliment that can be made about a shoe after a long run. At the top of this list was our best overall trail running shoe, the Nike Terra Kiger 4, which we felt we could run in every day for the rest of our lives and be happy. The similar but more protective Nike Wildhorse 4 relied on many of the same design concepts to deliver unrivaled comfort. Both of these shoes have been updated to the newest version (5), which we are currently testing and will update in this review very soon, so check back! Most of the other pairs of shoes tested are also very comfortable, and to some degree, it is impossible to eliminate user bias when grading for this metric. With that in mind, we still strongly recommend you try shoes on before committing to a purchase. If you decide to order online, do so from a company that will allow you to return them if they don't fit as well as you had hoped.

    The main South Falls at Silver Falls State Park is the largest of the ten that we saw while cruising the loop in the Gobi Trail. We love this shoe because it is so comfortable, perfect for lots of daily training runs.

    The Water Drainage Test

    Whether you live and run on the East Coast, in the Pacific Northwest, or in the Rockies, it is a common phenomenon while trail running to end up with wet feet. Even if you don't typically encounter rain, snow, dew, or creek crossings on your runs, your shoes will still likely be exposed to water in the form of sweat issuing from your feet. In an attempt to figure out which shoes absorb the least amount of water, and then manage to shed it the quickest once wet, we devised the water drainage test. Our results are for your benefit most of all, but we also integrated them into how we assessed scores for comfort.

    Pretty much the moment we left the car on a 30 mile traverse of the Weminuche Wilderness we had no choice but to ford Cunningham Creek. This is a perfect example of why trail running shoes need to drain and dry well. Buried underwater are the Wildhorse 4's.

    To start, we weighed the pair of shoes clean and dry, then dunked them completely in a bucket of water for 20 seconds. This was immediately followed by a 20 second draining period, where we held them whichever way we could to drain excess water quickest. We then weighed the shoes to see how much water they absorbed and turned this amount into a percentage. Finally, we put the wet shoes on while sockless, and ran around the block for exactly five minutes, before weighing the shoes one last time to see what percentage of water they managed to shed in a short period.

    The water bucket test begins by dunking each pair of shoes for exactly 20 seconds to give them a chance to absorb water. We then held them upside down above the bucket for another 20 seconds to let them drain before weighing them.

    The Salomon S/Lab Ultra are almost an outlier when considering water absorption immediately after dunking. Made largely of synthetic mesh and felt-like materials, these shoes absorb less than 20% of their weight in water, making them by far the best choice if you want a shoe for running in the pool, or a similar environment. The North Face Ultra Vertical is another top choice, as is the impressively resistant, despite their size, Hoka Challenger ATR 5. If you gave all the shoes the benefit of the doubt and allowed them five minutes of running to shed any water that was absorbed while dunking, these three still had the least increase in water weight, but were also joined by the Topo Athletic Runventure 2, which managed to shed the water pretty efficiently.

    Results of our water bucket test. On the left is the difference between shoes that have been dunked completely for 20 seconds, then allowed to drain for 20 seconds, versus when they are dry. On the right are the results after the shoes are run in without socks for five minutes to allow them to further shed water. In all cases lower scores means less water absorption, while higher means more water absorption.

    Poids

    Here at OutdoorGearLab, weight is one of our favorite metrics for judging the benefits of a product or piece of gear. Not only is it extremely easy to quantify and measure, but literally thousands of hours testing every sort of gear imaginable, by hundreds of different people, has always confirmed the same assumption: Light is Right! Weight used to be one of those things you would only consider when buying a tent or stove for backpacking, but didn't think mattered enough to consider for precious outdoor items like clothing, backpacks, climbing ropes, sleeping pads, or running shoes. However, we've come to realize that in virtually every situation, carrying less weight in clothing and equipment makes your sport or activity easier to perform, which in turn makes it more fun. Trail running is no exception, and while the weight of a simple pair of shoes may not seem noticeable to you on your daily run, trust us when we say that it is very noticeable to us as we test pair after pair after pair in quick succession. To have the most fun, you want the lightest pair of shoes that you can get away with while still meeting the basic needs of your body and objectives.

    Of course, weight typically comes at the cost of something. Often this something is the rockplate or other mode of underfoot protection. Trimming materials from the upper is another common way of shaving off the grams. However, with the continual evolution of new material choices, shoe companies can do a lot more with less, and are doing so by using lighter weight mesh uppers strengthened with TPU overlays rather than plastic support, and EVA foam in place of hard rock plates in the midsole. It's true that the very lightest shoes reviewed here are certainly the least supportive, and are only fit for certain uses, such as short races or speedwork. However, whether your desires and objectives require a zero-drop shoe or a maximally cushioned beast, you will be happier if that shoe weighs less. To assess for weight, we took each pair of shoes out of the box and immediately weighed them on our independent scale before they had a chance to collect any dirt. All weights listed are for US men's size 11, but the weights should accurately represent their comparative position no matter what size you happen to be.

    Trail running shoes are more tightly grouped at the lower end of the weight scale than they used to be, while not being willing to cut out necessary features like protection to attain a low weight. However, at a mere 16 ounces per pair, the Hoka Evo Jawz blew every other shoe out of the water, weighing three ounces less than the next closest competitor. This shoe is reminiscent of a racing flat but designed with mountain running in mind. The second lightest shoe is the newly redesigned Altra Superior 4, which managed to shed a couple of ounces over its previous version and drop the overall weight down to 18.8 ounces per pair. Numerous other shoes weighed in right around 20 ounces, but perhaps the most remarkable of these is the New Balance Fresh Foam Gobi v3 due to its low cost, as well as the fact that it provides more protection than its weight would suggest. As an essential thing to consider, but not the be-all-end-all in running shoe performance, we assigned weight 10% of a product's final score.

    The scale doesn't lie! Eight ounces each is one super light shoe!

    Sensibilité
    We define sensitivity by how easy it is to feel the trail beneath your feet. While trail running shoes are designed to protect your feet from abrasion, direct blows from the pointy sides of rocks, or from repeated impacts inherent in the motion of running itself, they need to balance this protection with the fact that to run effectively, our brains demand feedback from our feet. The shoes that allow for greater feedback were awarded more points for sensitivity.

    The soles of the feet are one of the most sensitive areas of our entire body, which makes intuitive sense if you consider how much it hurts to cut your foot, or how inordinately ticklish many people's feet are. Much like our hands, our feet evolved to be super sensitive because they are one of our primary sources of interaction with the world. In the ages before humans started wearing shoes, the feet were a critical link, via the sense of touch, with the world that we lived in. Honoring this evolutionary history, many runners have found that not only are they better runners when the sensitive link between the feet and ground is maintained, but also more satisfied runners. Perhaps the primal activity of running touches the heart a bit easier when our ancestral connections to the earth are, even minimally, maintained.

    Testing the underfoot protection on a stack of sharp talus, we thought the Summit Unknown, with its small rockplate, did a good job of striking a balance between protection and sensitivity.

    Unquestionably, we now run differently that we did in the past, or would be if we had no shoes on our feet. The fact that running is largely competitive, either with others or ourselves, means that we demand more protection to be able to run faster and further, and are willing to sacrifice sensitivity as a trade-off. Since trail running shoe designs tend to reflect this, we weighted sensitivity as only 10% of a shoe's overall score, while foot protection is weighted as 30%. However, we tested these two metrics pretty much the same way, by repeatedly running back and forth over the most jagged patches of rocks we could find, and noticing the relative differences in the how our feet felt in different shoes. Sensitivity, then, tends to be somewhat in opposition to foot protection, although a few well-balanced designs afford roughly equal amounts of each, in our estimation.

    The Altra Superior 4, relying on a scant amount of foam cushioning, is perhaps the most sensitive of this group, but also comes with an optional removable StoneGuard rock shield, which is a thin, flexible insert that can be added underneath the insole for added protection, and naturally dampens the sensitivity a tad. However, we find that adding this protection reduces the volume of the shoe enough that it is no longer comfortable for us to run in, and after asking everyone we have seen with these shoes whether they use it, they all concur that they prefer to run without it in place. We graded the model based on not having the rock shield, thus enhancing its natural sensitivity. Very light shoes are usually the most sensitive as well. The Hoka Evo Jawz is also one of the lightest on underfoot protection, a reliable indicator of sensitivity, and should be among the first shoes considered for someone who values trail feel more than protection. As a somewhat less important aspect of a shoe's performance, we only allowed sensitivity to account for 10% of a shoe's overall score.

    OK, so this wasn't on the trail, but we couldn't resist the opportunity for play on this giant log on the Pacific Coast of Oregon.

    Conclusion

    There are so many trail running shoes available on the market today that choosing the best pair can present a real challenge. Even after testing the very best shoes available for literally hundreds of hours, we still have a hard time choosing the one that we like best, and indeed prefer to have a quiver to choose from based upon the run planned for each day. We hope that the information that we have presented here has helped make your choice easier.

    Laisser un commentaire