Meilleures chaussures de trail running de 2019

Meilleures chaussures de trail running de 2019

Courir sur des sentiers variés et stimulants est une pause bienvenue de la monotonie de battre le trottoir (ou pire, la ceinture d'un tapis roulant). Mieux encore, le trail est un sport extrêmement facile à pratiquer. Vous trouverez ci-dessous nos meilleurs coureurs de trail de 2019, allant de chaussures souples et légères pour des sentiers lisses à des conceptions robustes et stables pour affronter des terrains techniques ou montagneux. Si vous avez besoin d’informations générales sur les types et les caractéristiques de chaussures, consultez notre tableau de comparaison des chaussures de course sur sentier et les conseils d’achat indiqués ci-dessous. Et pour un aperçu plus large du marché, y compris d'un certain nombre de nos coureurs de route préférés, consultez notre article sur les meilleures chaussures de course.

Meilleure chaussure globale de running

1. Saucony Peregrine ISO (120 $)

Catégorie: Tout autourPoids: 21 oz Rembourrage: ModéréGrille: 4mm Ce que nous aimons: Un excellent mélange de traction, de confort et de poids. Ce que nous n’aimons pas: Un peu trop souple pour un terrain très technique.

Le Peregrine de Saucony est l’un de nos préférés depuis de nombreuses générations et la nouvelle «ISO» ne déroge pas beaucoup à la formule gagnante. En termes simples, la chaussure excelle dans toutes les catégories qui comptent: la traction, l’amorti, la protection et le poids. Nous adorons sa bande de roulement caractéristique, semblable à une dentition, qui s'attaque à tout, des rochers mouillés à la terre battue, et la semelle intermédiaire de qualité supérieure est réactive et confortable, même lors de journées à fort kilométrage. Pour 2019, Saucony a ajouté son système de laçage ISOFIT, qui comprend des «ailes» plus importantes à chaque œillet pour offrir une sensation plus semblable à celle d'une chaussette. Les modifications ne sont pas révolutionnaires, mais devraient permettre de personnaliser un peu plus facilement l’adaptation à l’ISO par rapport à l’ancien Peregrine 8.

Quelles sont les lacunes du Peregrine? Semblable à son prédécesseur, le nouveau modèle n’est pas une chaussure idéale pour les terrains très techniques, car la semelle intermédiaire favorise l’amortissement sur de longues distances et la flexibilité sur la stabilité (une conception plus rigide comme la La Sportiva Bushido ci-dessous est meilleure dans ces conditions). Cela dit, l’ISO est très performant sur tous les sentiers de roche et de racines les plus odieux. De plus, son confort, son poids raisonnable de 21 onces (taille homme 9) et ses matériaux de haute qualité lui ont valu sa première place en 2019. Voir le Saucony Peregrine ISO pour hommes Voir le Saucony Peregrine ISO pour femmes

Meilleure chaussure de trail pour terrain accidenté

2. La Sportiva Bushido II (130 $)

Catégorie: Sentiers accidentésPoids: 21 oz. Rembourrage: Léger / ModéréDrop: 6mmCe que nous aimons: Une superbe chaussure technique avec une traction impressionnante. Ce que nous n’aiment pas: Overkill et rigide pour les sentiers faciles.

La Sportiva est une entreprise d'escalade à la base, donc il ne faut pas s'étonner que son coureur de Bushido soit plus à l'aise dans les montagnes. Avec une plate-forme semi-rigide et des crampons robustes, le Bushido est notre chaussure de prédilection pour les épreuves techniques: sa réactivité, sa prise en main est remarquable et sa stabilité sur les terrains difficiles. Et contrairement à un modèle fortement amorti, la La Sportiva conserve une excellente sensation de sentier (ceci peut être un inconvénient, cependant, si vous préférez vous isoler des impacts durs). Le Bushido a été légèrement actualisé au «II» pour le printemps 2019 avec une nouvelle semelle intermédiaire en EVA, un embout en caoutchouc et une amélioration modérée de la durabilité de la tige. Il est important de noter que sa personnalité inspirante et évoluant rapidement demeure.

Une chose à garder à l'esprit avec un coureur de montagne aussi sérieux est que la La Sportiva est plus rigide que la chaussure de trail standard. Il est conçu pour les longues descentes où vous devrez monter et descendre sur de longues distances. Sur un sentier lisse, ce support supplémentaire est excessif et moins confortable qu'un modèle complet comme le Peregrine ci-dessus. Mais si vous vous attaquez aux pentes et recherchez un partenaire fiable, nous vous recommandons vivement le Bushido. Ses performances, sa stabilité et sa traction font de ce vêtement une véritable … Lire la suite de la critiqueVoir la La Meniva La Sportiva Bushido II Voir la La La Sportiva Bushido II Pour Femmes

Meilleure chaussure de course sur coussin rembourrée

3. Hoka One One Speedgoat 3 (140 $)

Catégorie: sentiers polyvalents / accidentésPoids: 20,6 oz.Coussin: MaximumGrille: 4mmCe que nous aimons: Léger avec un amorti fantastique. Ce que nous ne faisons pas: Une semelle intermédiaire très épaisse minimise la sensation de piste dans les parties techniques

Hoka One One est devenu synonyme de chaussures max-coussinées, dotées d'une semelle intercalaire très épaisse pour un confort fantastique sur presque tous les sentiers. De leur gamme, nous aimons beaucoup le Speedgoat 3: il a presque exactement le même poids que le populaire Altra Lone Peak ci-dessous, mais la hauteur de la chaussure est plus épaisse (32 mm contre 25 mm au talon), sa semelle à bascule et sa mousse de qualité c'est une sensation plus énergique. De plus, le Speedgoat a un motif de crampons agressif avec le composé Vibram Megagrip – une amélioration de la viscosité du Lone Peak – qui, nous l’avons constaté, tient très bien sur diverses surfaces.

La Speedgoat 3 est l’offre de pistes techniques de Hoka, et le rembourrage épais inspire beaucoup de confiance lorsqu’il écrase des racines ou des rochers tranchants, mais la hauteur de la pile a ses inconvénients. Lorsque le placement des pieds est très important, par exemple lors de descentes en lacets raides, la chaussure manque de la précision d’un design bas comme le Bushido ci-dessus ou le Norvan VT d’Arcteryx ci-dessous. Hoka a fait quelques ajustements à la coupe avec cette version mise à jour, y compris une nouvelle languette intégrée, mais la chaussure n’est pas aussi agile qu’un véritable modèle off-trail. Pour une alternative plus légère et plus douce à l’utilisation mixte route / piste, consultez le Challenger ATR 5 de Hoka. Découvrez le Hoka Speedgoat 3 pour hommes. Consultez le Hoka Speedgoat 3 pour femmes.

Meilleur Trail Runner avec une boîte à bout large

4. Altra Lone Peak 4.0 (120 $)

Catégorie: Tout autourPoids: 20,4 oz.Coussin: modéré / maximumGrande goutte: 0mmCe que nous aimons: Confortable et très confortable.Ce que nous n’avons pas: Ce n’est pas tout le monde qui adorera la coupe large.

Altra est rapidement passé d'une marque inconnue à une marque de référence dans le milieu de la course à pied, et une grande partie de leur ascension rapide peut être attribuée à la gamme de chaussures zéro chute Lone Peak. Le modèle le plus récent conserve la large semelle et la légèreté modérées de la signature Altra, mais des changements notables incluent une semelle extérieure plus résistante et plus résistante, ainsi qu’une plaque de rock profilée qui ajoute de la flexibilité à l’avant-pied. En outre, la version 4.0 apporte de grands changements dans la partie supérieure: la Lone Peak est maintenant réalisée avec un maillage plus durable, et ils ont également incorporé deux orifices de drainage de chaque côté de la pointe.

Quels sont les inconvénients du Lone Peak? Tout d'abord, sa large boîte à pieds n'est pas pour tout le monde. Si vos pieds ont un peu trop de place, vous risquez de vous sentir mal sur un terrain technique. La chaussure a également une sensation légèrement plus molle que la Peregrine et la Speedgoat ci-dessus, et n’est pas aussi performante dans les sections de cambrure non cambrées. Cependant, comme pour la plupart des chaussures de course à pied, les inconvénients d’une personne sont avantageux pour une autre. Si une conduite confortable et matelassée est une priorité et que vous aimez une boîte à orteils spacieuse et une conception sans chute, le Lone Peak 4 est un gagnant. Pour une version de la chaussure toutes saisons, voyez le Lone Peak 4.0 RSM d'Altra (pluie, neige, boue), qui comprend un tissu eVent résistant à l'eau.Voir le Altra Lone Peak 4.0 pour hommes. Voir le Altra Lone Peak 4.0 pour femmes.

Meilleure chaussure de trail running minimaliste

5. New Balance Minimus 10v1 (115 $)

Catégorie: Sentiers facilesPoids: 14,8 oz.Coussin: MinimumGoutte: 4mmCe que nous aimons: Ultraléger et disponible en plusieurs largeurs. Ce que nous n'aimons pas: Les sentiers accidentés peuvent provoquer des douleurs aux pieds.

L'engouement pour les chaussures ultralégères a disparu, mais il existe encore un certain nombre d'options convaincantes pour ceux qui veulent maximiser les sensations sur les pistes et minimiser le poids. L’un des piliers est le Minimus 10v1 de New Balance, qui est équipé de caoutchouc Vibram, d’une tige extensible et respirante et d’un poids total de 14,8 onces. Avec 5 à 7 onces de moins qu'un coureur de trail typique, la différence est immédiatement perceptible et confère à la chaussure une sensation de performance vive et amusante. Outre sa modeste chute de 4 millimètres du talon aux orteils, le Minimus offre un comportement neutre qui convient parfaitement aux pistes relativement lisses et aux distances courtes à modérées.

Comme prévu, il existe certains compromis en trail avec une chaussure minimaliste comme la 10v1. Pour commencer, le rembourrage très fin peut entraîner des douleurs aux pieds sur les sentiers accidentés et les longues distances. En outre, les cornes assez courtes et la quantité généreuse de treillis dans la partie supérieure favorisent les conditions sèches et la difficulté lors de journées humides et boueuses. La durabilité ne correspond pas non plus à une option plus sérieuse comme notre ISO Peregrine, de première classe. Mais si vous accordez la priorité au poids et à une sensation de gant, le Minimus vaut vraiment la peine d'être essayé. Voir le New Balance Minimus pour hommes Voir le New Balance Minimus pour femmes

Le meilleur du repos

6. Salomon Speedcross 5 (130 $)

Catégorie: sentiers polyvalents / accidentésPoids: 22,6 oz. Rembourrage: modéré Goutte: 10 mmCe que nous aimons: Excellente traction dans les terrains meubles. Ce que nous n’avons pas: Moins stable que le Bushido II ci-dessus.

Salomon est dans le trail running depuis longtemps et les packs mis à jour du Speedcross 5 présentent toutes leurs caractéristiques bien connues: système de lacet à une seule tirette, ajustement de maintien et châssis robuste mais toujours raisonnablement léger. Ce qui distingue le Speedcross, ce sont ses énormes pattes en forme de flèche de 6 millimètres (la plupart des chaussures de trail mesurent environ 4 mm), qui offrent une traction inégalée sur un sol meuble comme la terre, la boue et même la neige. La coupe étroite et axée sur les performances ne convient pas à tout le monde, mais la semelle intermédiaire épaisse et la nouvelle matière supérieure plus résistante du Speedcross en font un modèle performant, prêt à la montagne.

Nous classons le Speedcross 5 en dessous de La Sportiva Bushido II, en raison de son comportement moins stable sur des tronçons de piste irréguliers. Tandis que le Bushido est bas et planté, la grande hauteur du Speedcross peut sembler tippy et avoir tendance à se renverser, en particulier sur le roc. Néanmoins, le Salomon est une bête en termes de traction et devrait être au sommet de la liste pour ceux qui partent dans des conditions difficiles ou participent à des courses d'aventure comme Tough Mudders. Comme avec les modèles précédents, soyez à la recherche d'une version étanche du Speedcross 5 (à paraître à l'automne 2019). Voir le Speedcross Salomon 5 Voir le Speedcross Salomon 5

7. Nike Air Zoom Terra Kiger 5 (130 $)

Catégorie: Tout-terrain / sentiers facilesPoids: 20 oz Rembourrage: ModéréGrille: 4 mmCe que nous aimons: La technologie éprouvée de course sur route de Nike, conçue pour les sentiers. Ce que nous n'aimons pas: La semelle ISO Peregrine ci-dessus a une meilleure conception.

Nike consacre l'essentiel de ses efforts à la course sur route, mais son Terra Kiger 5 est une option de qualité pour les travaux sur pistes. Le modèle 2019 mis à jour est construit autour d’un certain nombre de caractéristiques connues: la tige Nike Flymesh respire bien et offre une bonne tenue du pied, et la mousse React dans la semelle intermédiaire est dynamique et très réactive. Combiné à une plaque de roche, à un bout renforcé et à une semelle extérieure revampée, qui s'adapte particulièrement bien aux terrains difficiles comme la neige et le roc, le Terra Kiger est un solide polyvalent.

À bien des égards, la Nike Terra Kiger est un concurrent direct de l’ISO Saucony Peregrine ci-dessus. Elles pèsent toutes les deux environ 10 onces par chaussure, ont un décalage de 4 mm et offrent un mélange similaire d’amorti, de flexibilité et de performance sur piste. Nous donnons l'avantage à la Peregrine pour sa semelle extérieure supérieure qui dure plus longtemps et qui accroche mieux dans des conditions boueuses et mouillées, mais ce sont toutes deux d'excellentes chaussures qui conviennent aussi bien aux courses courtes qu'aux courses longues. Découvrez le Nike Terra Kiger 5 et le Nike Terra Kiger 5 pour hommes. Découvrez le Nike Terra Kiger 5 pour femmes.

8. Brooks Caldera 3 (140 $)

Catégorie: Tout autourPoids: 18,6 oz.Coussin: modéréGrille: 4mmCe que nous aimons: Conduite réactive et matelassée.Ce que nous n'avons pas: Une stabilité modérée et coûteuse.

Lorsque Brooks a lancé sa toute nouvelle Caldera à la fin de 2016, nous l'avons rapidement mis à l'épreuve en nous entraînant et en complétant une course de piste de 50 km en Caroline du Nord. Dans l'ensemble, la Caldera s'est avérée un excellent choix pour ce type de travail à distance. La chaussure est dotée d’un amorti solide et élastique, de crampons adhérents et d’une empeigne respirante et protectrice. Brooks a renoncé au type de protection des pieds que vous obtenez de la populaire gamme Cascadia, mais l'avantage est une chaussure beaucoup plus rapide qui pèse moins de 10 onces chacun.

Outre les impacts violents occasionnels pouvant être ressentis lors de l’amortissement, la Caldera présente une autre faiblesse: sa protection en cas de renversement. Semblable au sommet Altra Lone ci-dessus, la semelle intercalaire épaisse et la semelle large peuvent occasionnellement donner lieu à des chevilles légèrement roulées sur un sol accidenté. Mais contrairement au Lone Peak, la semelle intermédiaire de la Caldera ne diminue pas la sensation et la réactivité du sentier (ce qui peut expliquer en partie la différence de prix de 20 $). Et avec leur dernière mise à jour, Brooks a perdu un peu plus d’une once par paire tout en augmentant la traction avec une nouvelle semelle extérieure très collante. Dans l’ensemble, nous pensons que la Caldera offre le juste équilibre entre performance et confort pour les courses longues. Voir la Caldera Brooks 3 pour hommes Voir la Caldera Brooks 3 pour femmes

9. Salomon Sense Ride 2 (120 $)

Catégorie: Sentiers faciles / tout autourPoids: 19 oz Rembourrage: ModéréGrille: 8mmCe que nous aimons: La qualité Salomon à un prix abordable.Ce que nous n’avons pas: ne se démarque pas vraiment dans une catégorie.

Commercialisée comme un «tueur de carquois», la Sense Ride 2 a pour objectif d’être une chaussure de trail polyvalente qui convient aussi bien à un ultramarathon qu’à des racines et des rochers mouillés. Ce modèle fait un travail décent dans la plupart des catégories: confort, stabilité, protection et adhérence. Mis à jour pour le printemps 2019, Salomon a apporté quelques modifications au matériau de la tige afin de mieux bloquer vos pieds tout en permettant à la chaussure de fléchir plus naturellement. Le reste reste en grande partie identique et, avec le système de laçage et de la qualité de la marque que nous aimons de la marque française, le Sense Ride 2 offre un design harmonieux à un prix raisonnable.

Mais est-ce vraiment un modèle unique? Non, bien que ce soit un défi de taille pour un coureur de trail. La construction flexible est trop souple à notre goût pour les sections techniques, et ses pattes de 3 millimètres ne peuvent pas correspondre à l’adhérence totale du Speedcross 5 ci-dessus dans un sol meuble. Cela dit, l’amortissement généreux et la fine couche de thermoplastique dans l’avant-pied aident à atténuer les risques de piqûre lorsqu’il court sur des sentiers rocheux. En ce qui concerne les pointures, sachez que la boîte à orteils est plus spacieuse que la plupart des autres chaussures Salomon. Voir le Salomon Sense Ride 2 pour hommes Voir le Salomon Sense Ride 2 pour femmes

10. Topo Athletic Terraventure 2 (120 $)

Catégorie: Sentiers faciles / tout autourPoids: 21,6 oz.Coussin: modéréGoutte: 3 mmCe que nous aimons: Coupe confortable et large.Ce que nous n'avons pas: Pas une chaussure rapide; durabilité à long terme non prouvée.

Topo Athletic est peut-être un nom inconnu pour de nombreux coureurs de sentiers, mais ne vous y trompez pas. Fondée par l'ancien PDG de Vibram, cette société sait comment fabriquer une bonne chaussure de course. La Terraventure 2 mise à jour est notre modèle préféré dans leur carquois. Toutes les chaussures Topo Athletic sont dotées d'un large bout pour les orteils, d'une taille et d'un talon verrouillés, s'adaptant de manière similaire à un design comme l'Altra Lone Peak. Mais contrairement à l'Altra zéro goutte, la Terraventure se caractérise par une chute de 3 millimètres, un amorti légèrement plus ferme et environ une once de poids supplémentaire (par paire). Au final, cette chaussure de randonnée est très confortable pour parcourir de longues distances sur des terrains non techniques.

La Terraventure d’origine ne nous a pas soufflés au niveau de la traction, en particulier sur la roche et la boue mouillées, mais la deuxième itération a amélioré le caoutchouc avec la semelle extérieure éprouvée Vibram XS. En outre, ils ont abordé une autre de nos plaintes concernant la chaussure retenant l’eau avec une tige en mesh très épaisse et des ports de drainage dédiés sur les côtés. Au final, Topo Athletic n’a toujours pas le palmarès important pour être considéré à égalité avec Altra, mais la dernière édition de Terraventure montre qu’elle avance à grands pas dans cette direction. Voir le Topo Athletic Terraventure pour hommes 2 Voir le Topo Athletic Terraventure 2

11. Arc’teryx Norvan VT (170 $)

Catégorie: Sentiers accidentésPoids: 21.5 oz.Coussin: Léger / modéréGrille: 9mmCe que nous aimons: Très capable sur les terrains escarpés et techniques. Ce que nous n’aimons pas: Trop spécialisé pour la plupart des coureurs.

Arc’teryx s’est lancé sur le marché de la chaussure de course sur piste il ya quelques années avec le Norvan VT, prêt pour la montagne. Comme nous nous attendions à attendre de Arc’teryx, ils ont commencé avec une ardoise vierge et le résultat est un produit totalement unique et innovant. Dès le départ, le confort est très bon avec une doublure extensible semblable à une chaussette. Le système de laçage s'étend jusqu'aux orteils, à la manière d'une chaussure d'approche, offrant un haut niveau de personnalisation de l'ajustement. Les cornes sous les pieds ne sont pas particulièrement profondes, mais leur design agressif pique bien sur le roc, la boue et même la neige. En résumé, il est clair que le Norvan VT a été construit sur un terrain comme les sentiers souvent humides et techniques qui entourent le siège d’Arc’teryx à North Vancouver, en Colombie-Britannique.

Sur un terrain accidenté, le Norvan VT excelle, mais c’est exagéré. La tenue de route très stable et la tige renforcée facilitant la course sur les rochers et les racines sont devenues raides et un peu lourdes lorsque nous avons emmené la chaussure sur de la terre battue lisse et des collines ondulées. En conséquence, la Norvan est une chaussure spécialisée idéale pour ceux du Nord-Ouest du Pacifique ou avec un carquois parmi lequel choisir. Pour une option plus confortable et plus souple de Arc’teryx qui est à l'aise sur un terrain moyennement technique, consultez leur Norvan LD.Voir le Arc'teryx Norvan VT pour hommes Voir le Arc'teryx Norvan VT pour femmes

12. La Sportiva Akyra GTX (160 $)

Catégorie: sentiers accidentésPoids: 27,4 oz.Coussin: modéréGrande goutte: 9mmCe que nous aimons: Chaussure robuste pour les terrains accidentés.Ce que nous n'avons pas: Lourde, paresseuse et, dans de nombreux cas, excessive.

La Sportiva continue de fabriquer des chaussures de qualité conçues pour les environnements de montagne importants, et l'Akyra GTX ne fait pas exception. Ce coureur de trail est un choix stable et durable pour les randonneurs rapides et les coureurs qui s'aventurent souvent hors piste. En termes de protection, vous ne pouvez pas faire beaucoup mieux. Avec une butée, des renforts à l'intérieur de la boîte à pieds, une semelle intercalaire raide et des attaches coriaces et collantes, la rugueuse Akyra se sent beaucoup plus proche du randonneur léger que du coureur de fond.

Cependant, la Akyra est la chaussure la plus lourde de cette liste (sa version non-GTX n’est que de quelques onces de moins) et certainement pas pour tout le monde. Si vous êtes habitué à un coureur de trail léger, la semelle intercalaire inflexible et les cornes agressives vous sentiront lentes sur les pieds. Et les coureurs de trail en Gore-Tex sont un choix de spécialité: ils sont parfaits si vous courez dans le froid ou aventurez-vous sur un terrain humide, mais généralement inutiles. Mais dans les bons environnements, l'Akyra est un coureur de trail hautes performances et à l'épreuve des bombes. Pour ceux qui recherchent une traction et une stabilité similaires sans imperméabiliser, nous recommandons le modèle La Sportiva Bushido II ci-dessus.Voir le Akyra GTX La Sportiva pour hommes Voir le modèle Akyra GTX La Sportiva pour femmes

13. Adidas Outdoor Terrex Agravic (135 $)

Catégorie: Sentiers polyvalents / accidentésPoids: 24 oz Rembourrage: ModéréGoutte: 6mmCe que nous aimons: Durable, bonne traction et stable.Ce que nous n'avons pas: Mauvaise ventilation et lourd.

Conçu pour les terrains difficiles et les conditions météorologiques défavorables, l'Adidas Outdoor Terrex Agravic est un coureur de trail sérieux, prêt pour la montagne. Les semelles extérieures agressives de Continental partagent un motif de crampons avec un pneu de vélo de montagne. Nous avons constaté qu’ils étaient collants et tenaient bien dans le rock, la boue et la neige. Une faible hauteur d'empilement et une plate-forme semi-rigide contribuent à une sensation de stabilité sur les terrains techniques, mais ce qui nous a le plus impressionné est la nature globale de la construction. Ces chaussures sont confortables sur les sentiers raides et plats, et nous les avons même utilisées à plusieurs reprises comme chaussures de randonnée ou de randonnée rapide.

Les inconvénients de Terrex Agravic sont une sensation légèrement lourde qui les rend moins amusants sur les longues descentes et une mauvaise ventilation par temps chaud. Sinon, l’Agravic confère à La Sportiva Bushido un avantage certain en tant que chaussure de prédilection pour les sentiers difficiles. De plus, grâce à son amorti, Terrex Agravic est mieux isolé des rochers coupants … Lire le commentaire détailléVoir l'Adidas Terrex Agravic pour hommes Voir l'Adidas Terrex Agravic pour femmes

14. Vasque Constant Velocity 2 (120 $)

Catégorie: Tout autourPoids: 22 oz.Coussin: ModéréGrille: 8mmCe que nous aimons: Excellente chaussure polyvalente d'une entreprise éprouvée par le temps. Ce que nous n'aimons pas: le talon et les orteils manquent de traction.

Vasque fabrique des chaussures de randonnée depuis des décennies, mais ce n’est que récemment qu’ils ont lancé une gamme de chaussures de course sur sentier. Parmi les modèles disponibles, qui vont de l'ultra amorti à l'ultra léger, le Constant Velocity est notre favori du milieu de la route. Avec un bon équilibre entre rigidité et amorti, cette chaussure est un bon choix pour la majorité des coureurs qui tombent dans la catégorie terrain modéré / moyenne distance. Et comme on pouvait s'y attendre de Vasque, la semelle en caoutchouc durable offre une traction fiable sur les rochers et la terre battue.

Quelles sont les lacunes du Vasque Constant Velocity 2? Autrement dit, ces chaussures n’excellent pas dans les extrêmes. Pour les terrains très techniques ou mous, leurs crampons de 4 mm ne font pas le poids face à la semelle agressive d'une chaussure comme la Speedcross de Salomon. Et pour les longues distances, nous rechercherons une chaussure plus rembourrée comme la Brooks Caldera. En outre, la partie supérieure pourrait utiliser quelques ajustements pour être plus durable à mesure que les miles s’additionnent. Mais pour des distances modérées sur des pistes modérées, la Constant Velocity est une chaussure confortable avec la construction de qualité que nous attendons de Vasque. Voir le Vasque Constant Velocity pour hommes Voir le Vasque Constant Velocity pour femmes

15. Brooks Cascadia 13 (130 $)

Catégorie: sentiers polyvalents / accidentésPoids: 23,8 oz.Coussin: modéréGrille: 10mmCe que nous aimons: Excellente protection et stabilité.Ce que nous n'avons pas: Plus lourd et plus lent que la concurrence.

Preuve de sa longévité, l’année dernière a été marquée par le lancement de la 13e génération de Brooks Cascadia. Si vous connaissez le matériel de course sur sentier, de course à pied ou de sac à dos rapide, il est probable que vous tombiez sur cette chaussure, qui est populaire dans les trois communautés pour sa stabilité et son confort sans faille. Pour cette mise à jour, Brooks a rasé un peu de poids et a ajouté un garde-boue à la tige pour empêcher les rochers et la saleté de pénétrer. Globalement, la 13 est une foulée un peu plus douce qui offre un ajustement plus serré et une plus grande durabilité que les versions précédentes.

Malheureusement, la Cascadia a poursuivi sa trajectoire à la baisse sur notre liste pour 2019 – même avec ces modifications de conception, elle n’a tout simplement pas suivi la concurrence. Le problème tient en partie au fait que Brooks a déjà construit une meilleure chaussure dans la Caldera 2. Ce nouveau modèle est un peu plus léger (9,9 onces par chaussure) et offre le même confort et la même traction sans les lourdes tendances de la Cascadia. Si vous combinez une quantité décente de randonnées ou si vous aimez les balles, le Cascadia a toujours sa place, mais nous pensons qu'il existe de meilleures options pour la course sur sentier, y compris dans la gamme Brooks.Voir le Brooks Cascadia pour hommes 13 Voir Brooks Cascadia 13 pour femmes

16. Inov-8 X-Talon 212 (115 $)

Catégorie: Sentiers accidentésPoids: 15 oz. Rembourrage: LégerGrille: 6mmCe que nous aimons: Super léger avec une traction incroyable sur un terrain meuble et meuble. Ce que nous n'aimons pas: Pas de protection ou particulièrement confortable.

Avec ses origines dans la course à pied britannique, Inov-8 n’est pas étranger aux terrains escarpés, aux voyages à travers le pays et aux conditions les plus humides. C’est ici que leur X-Talon 212, super léger et agressif, excelle. Les crampons de 8 mm mordent dans les sols mous et glissants, faisant de cette chaussure un favori des coureurs d’obstacles et des coureurs du monde entier. Et avec un revêtement DWR et une tige fine qui évacue l’eau, le X-Talon est prêt à garder vos pieds au sec, dans la boue et les ruisseaux.

Année après année, la Inov-8 X-Talon et la Salomon Speedcross arrivent en tête de la liste des chaussures de choix du coureur d’aventure. Bien que semblable à bien des égards, le X-Talon est environ 8 onces plus léger par paire et arbore des crampons encore plus longs (8 mm contre 6 mm). Pour ceux qui apprécient de sentir le sol sous les pieds, le X-Talon offre une conduite plus réactive, mais le Speedcross est certainement plus protecteur et confortable. Nous préférons la version de Salomon car elle est la plus polyvalente, plus supportable sur de longues distances et un peu moins exagérée sur des terrains couverts de poussière. Voir le Inov-8 X-Talon 212 pour hommes Voir le Inov-8 X-Talon 212

17. Merrell Trail Glove 4 (100 $)

Catégorie: Sentiers facilesPoids: 16 oz Rembourrage: MinimumGrille: 0mmCe que nous aimons: Léger et bas.Ce que nous n’aimons pas: Protection et stabilité minimales.

Comme le New Balance Minimus ci-dessus, le Trail Glove 4 de Merrell est un autre vestige de l'engouement minimaliste pour les chaussures. Ce design se démarque par son profil bas, sa forme zéro goutte et sa sensation de piste supérieure. C’est l’une des chaussures les plus légères à figurer dans notre liste à 16 onces, mais elle parvient à conserver une performance de piste modeste avec une coupe ajustée, une protection anti-rock et des semelles extérieures Vibram. Globalement, le Trail Glove est un bon choix pour le coureur minimaliste qui s’en tient aux sentiers faciles et aux distances courtes.

Comme d’autres chaussures spécialisées, il est important de prendre en compte les compromis inhérents à la conception aux pieds nus. Premièrement, la construction mince n’offre pas le même degré de protection et de stabilité au renversement que les chaussures ci-dessus. En outre, il vous faudra un peu de temps pour vous habituer à la conduite sans chute si vous passez d'une chaussure traditionnelle ou si vous êtes un attaquant au talon. Mais si le style minimaliste vous convient, peu de chaussures peuvent égaler la sensation à peine palpable de Trail Glove.Voir le gant Merrell Trail pour hommes 4 Voir le gant Merrell Trail pour femmes 4

18. Asics Gel-Venture 6 (70 $)

Catégorie: Sentiers facilesPoids: 22,4 oz. Rembourrage: ModéréGrille: 10mmCe que nous aimons: Une chaussure de route abordable qui peut tenir sur la terre et la roche. Ce que nous n’aimons pas: Ce n’est pas destiné aux sentiers techniques.

Si vous envisagez de vous consacrer principalement à lisser des pistes ou à parcourir des kilomètres, l’Asics Gel-Venture 6 est tout à fait sensé. Le Gel-Venture sera plus adhérent et offrira une meilleure stabilité latérale et un meilleur soutien qu'une chaussure de route sans trop en faire avec un gros embout, des matériaux épais ou des crampons énormes. Mais avec une tige en mesh, le Gel-Venture a la sensation de légèreté et de légèreté d'un coureur de route. Pour la bonne personne, c’est le meilleur des deux mondes.

Il est important de noter qu’en mettant l’accent sur les sentiers faciles, le Gel-Venture ne devrait pas être réellement croisé avec les options ci-dessus. Si vous courez sur un terrain escarpé ou sur des rochers, des racines ou tout autre terrain accidenté, la stabilité, l’adhérence et la sensation sous les pieds seront une déception. Mais pour les sentiers légers, le Venture est un choix solide et un bon rapport qualité-prix.Voir le Asics Gel-Venture 6 pour hommes Voir le Asics Gel-Venture 6 pour femmes

Tableau de comparaison des chaussures de course à pied

Conseils d'achat de chaussures de course à pied

Catégories de chaussures de course à pied

Sentiers faciles Pour s'attaquer aux réseaux de sentiers locaux ou aux sentiers entretenus qui ne sont ni très techniques ni raides, une chaussure dans notre catégorie des sentiers faciles est la meilleure solution. Par rapport à un modèle de course sur route standard, ces chaussures se caractérisent par une augmentation modérée de la traction, de la stabilité et de la protection des orteils et des pieds. Ils devraient également survivre à ces pounders de la chaussée avec une construction plus durable et une conception renforcée de la bande de roulement. Parmi le plus grand marché du trail running, ce sont les plus flexibles, privilégiant le confort à l’adhérence et au soutien. Si vous parcourez des kilomètres ou si vous vous dirigez vers un terrain montagneux, il peut être intéressant de passer à une chaussure dans les catégories des parcours polyvalents ou des sentiers accidentés. Mais pour naviguer sur les chemins en terre ou en écorce, des chaussures comme le Topo Athletic Terraventure, le Merrell Trail Glove et l’Asics Gel-Venture sont d’excellentes options.

Les pistes lisses ne nécessitent pas de chaussures trop solides

Tous azimuts La majorité des coureurs de trail choisissent une chaussure de la catégorie des tout autour. La raison est simple: ce sont les modèles les plus polyvalents qui offrent le juste équilibre entre performance et confort. Un modèle comme notre très réputé Saucony Peregrine offre une adhérence fantastique dans la terre, la boue ou les rochers, tout en préservant la protection et le confort de vos pieds. Il ne se sent pas raide et surmené par un simple parcours facile, mais possède les atouts pour gérer une course comme le Leadville Trail 100. La principale raison pour ne pas choisir un joueur polyvalent est si vous avez besoin d'une conception plus ciblée (par exemple, une chaussure comme La Sportiva Bushido qui excelle sur un terrain exigeant et montagneux). Sinon, nous recommandons à la plupart des personnes de commencer et de terminer leur recherche ici.

Trails robustesLes chaussures de course à pied destinées aux terrains accidentés sont les plus spécialisées du groupe. Bien que les conceptions spécifiques varient d'un spécialiste des terrains mous comme le Salomon Speedcross à la poignée semblable à une chaussure d'approche d'Arc'teryx Norvan VT, les caractéristiques communes incluent une construction durable, une construction plus rigide pour les longues montées et des descentes difficiles, et des systèmes d'ajustement qui visent garder vos pieds solidement en place. Elles sont souvent plus lourdes qu’une chaussure polyvalente ou facile, elles sont donc excessives et ne sont pas un bon choix si vous restez sur des pistes entretenues. Mais si vos pistes comportent des pentes raides, des rochers et des racines, de la boue ou de l'herbe douce et éventuellement de la neige, une chaussure accidentée est la meilleure.

La Sportiva Bushido II est excellente en terrain montagneux et techniquePoids

Nous accordons une importance prioritaire au poids lorsque nous considérons une chaussure de trail running. Les chaussures plus légères sont plus rapides, se sentent moins encombrantes et vous permettent de couvrir plus de terrain avec moins de fatigue. Mais nous aimons aussi un design équilibré qui ne sacrifie pas trop le confort et la performance. Pour 2019, nos coureurs de trail préférés pèsent un peu plus de 1 livre par paire (mesuré en 9 ou 10 hommes). Cela vous procure généralement suffisamment de protection et de soutien pour les longues distances sans vous sentir léthargique.

Aux extrémités du spectre, on trouve des chaussures minimalistes comme le Merrell Trail Glove 4 (16 onces) et des modèles imperméables comme la La Sportiva Akyra GTX (27,4 onces, soit presque le double). Le Merrell est extrêmement léger, tandis que le La Sportiva est extrêmement robuste et conçu pour l'exploration hors piste. Sans surprise, chaque conception a des compromis. Les deux sont les meilleurs pour les courtes distances – le Merrell en raison de son manque de protection et la La Sportiva en raison de son poids supplémentaire – et manquent de la polyvalence d'une chaussure polyvalente pesant à peine plus d'une livre.

Au fur et à mesure que les kilomètres s’accumulent, le poids de la chaussure devient plus important.

La semelle extérieure en caoutchouc robuste d'une chaussure de trail running est l'une de ses caractéristiques déterminantes, mais les performances peuvent varier considérablement d'un modèle à l'autre. En général, le niveau de traction fourni suivra de près à laquelle des catégories ci-dessus appartient une chaussure. Les chaussures pour les sentiers faciles offrent moins d’adhérence, en particulier sur les sections difficiles avec des roches glissantes, des racines et de la boue. Les polyvalents sont équilibrés et se débrouillent bien dans la plupart des conditions, tandis que ceux conçus pour les sentiers accidentés se détachent souvent dans un environnement spécifique (boue, neige, pentes / déclivités raides et lâches).

Nous adorons l'adhérence totale des semelles extérieures Peregrine

En regardant de plus près le grain de la traction, le composé de caoutchouc de la semelle extérieure, la profondeur de la bande de roulement et le motif de la bande de roulement jouent tous un rôle dans l'optimisation de l'adhérence. Starting with rubber compound, shoes that have sticky, approach shoe-like rubber like the La Sportiva Bushido II or Arc’teryx Norvan VT excel on rock, while others that have a softer and more pliable feel often do better in mud. Secondly, tread depth (or lug depth as defined by the height of the lugs in millimeters) isn’t listed by many manufacturers, but you can get a good idea of the size by looking at an image of the sole. Tall lugs like you’ll find on the Salomon Speedcross or Saucony Peregrine provide excellent bite in loose ground, but in the case of the Speedcross, the raised profile has a negative impact on stability. Finally, the tread design should be considered: widely spaced, tall lugs with a soft compound will outperform tightly spaced, short lugs, and sticky rubber in mud, and the reverse is typically true over rock or hardpack.

The Salomon Speedcross has exceptional traction for running on muddy trailsCushioning

An area where manufacturers have tried to differentiate themselves is the amount of cushioning provided by their shoes. Known as the “stack height,” which is the measured height from where the foot sits inside the shoe to the ground, trail running models range from very thin (11.5mm for the Merrell Trail Glove) to heavily cushioned (32mm for the Hoka One One Speedgoat 3). Minimalist designs like the Trail Glove only have a small amount of EVA foam in the midsole, which makes them extremely nimble and provides a close feel of the terrain. But the downside is the potential for some really sore feet as the miles pound on. On the other end of the spectrum are maximum cushioned shoes from brands like Hoka One One and Altra. These remind us a lot of a fat bike: the ride is smooth and you barely notice the ground underneath, but there is more of a disconnect between you and the trail (and their tall heights can make them prone to rolling over).

Hoka One One's Speedgoat has a very tall stack height

Both minimalist and max-cushioned styles have their merits—and loyal fans—but in the end, most runners are happiest somewhere in the middle. Shoes like the Saucony Peregrine, Nike Air Zoom Terra Kiger, and Altra Lone Peak are soft and springy to keep your feet happy on rough terrain and for long distances, but don’t sit too tall to compromise stability and confidence. It’s no accident most of the shoes we have listed above offer a moderate amount of cushioning.

The Adidas Terrex Agravic's exposed Boost midsole offers moderate cushioningHeel-to-Toe Drop

As the name indicates, the heel-to-toe drop is the difference in shoe height, where your foot sits, from the heel to toe. This spec was barely on the radar of folks outside the hardcore running community until the zero drop fad hit a few years ago. Many of the shoes in our all-around category have a drop in the range of 4 to 8mm, which can work well for both heel and midfoot strikers. True zero drop shoes have a 0mm difference, encouraging a mid or forefoot landing point. And many models for rugged trails have the most dramatic drops, often 8 to 10mm.

Our take is that drop is a matter of comfort and personal preference more than anything else. Many people like a moderate drop in their trail-running shoes, while others prefer a zero drop design. The trend is toward lower drops for running shoes in general, although the performance and injury prevention science are hotly debated. The key is that you don't make a major change to an extreme end of the spectrum and then head straight out for a long run. Instead, if you're interested in a zero-drop design, try it out by easing in and developing confidence on the trail. This will reduce the chance of injury and ensure that it's the right choice for you.

The zero drop Altra Lone PeakStability

Trying to move fast over rough terrain in a pair of lightweight low-top shoes may seem like asking for an injury (and it can happen), but today’s trail-running shoes do offer a stable ride that is resistant to ankle rolls. It starts with a solid platform, which is wide and rigid enough to sustain hard impacts on uneven ground. The chassis, which is the perimeter of the base of the shoe, is beefed up with trail runners to create that solid base. In addition, some shoes include a shank, which is a semi-rigid piece of plastic or nylon that’s been slid in-between the midsole and outsole for added stiffness. Finally, some manufacturers create what amounts to a partial plastic exoskeleton around the heel cup for added structure and rollover protection.

The relative stiffness and stability of a shoe will most often correlate with its intended use, or as we’ve defined it, the trail-running shoe category. A race or mountain-oriented shoe like the Inov-8 X-Talon 212 is stiffer and has more of a structure, while easy trail options are more flexible and comfortable out of the box.

A solid platform and a little stiffer construction helps a lot over tough sectionsWaterproofing

The most common waterproof design for trail-running shoes is made by Gore-Tex, and consists of a waterproof and breathable lining that is inserted between the outer fabric and the shoe’s inner lining. The extra layer does add a little weight—typically about 2 ounces total—and makes the shoe feel less sprightly than a non-waterproof option. For those looking to go light and fast, waterproofing is probably not the best option, but for running in the rain in cold weather or in slushy snow, we’ve found a Gore-Tex lining does a great job preventing freezing toes.

The La Sportiva Akyra GTX is the only shoe with a Gore-Tex lining to make our list

A waterproof shoe like the La Sportiva Akyra GTX makes the most sense when the extra warmth (i.e. less ventilation) is a good thing, such as during the shoulder seasons or winter. Summer runs, even if you’ll be crossing a stream or two, are oftentimes still best in a pair of mesh non-waterproof shoes that drain reasonably quickly. Another scenario where waterproofing may come in handy is if you use your trail runners for year-round hiking. In this case, you may run warm in the middle of the summer but have some added protection from the wet.

Even in wet conditions, we usually prefer a non-waterproof shoeBreathability

A sweaty foot is an uncomfortable foot, which is the last thing you want to be thinking about while wheezing your way up a steep climb. As such, the ventilating ability of a shoe is one of the most important factors for runners. Nylon mesh is a common material used in trail-running shoes for the obvious benefit of increased breathability. To retain durability, many manufacturers use a combination of a tight weave and thin fabric to both resist tears and reduce the barriers to air and moisture flow. And as we’ve found, some are more accomplished than others. In comparing a couple popular shoes, the Brooks Cascadia and Nike Air Zoom Terra Kiger 5, we’ve found the mesh-heavy design of the Terra Kiger to be better for long runs in the heat of summer, while the Cascadia’s more substantial synthetic upper material can get warm.

Toe Protection

Trail running naturally puts you in terrain far more challenging and potentially hazardous than what you’ll find around town. As such, you get some added protection in the shoe’s construction. Almost without exception, trail-running shoes have some form of toe protection. It’s usually a rubber toe guard or cap that is capable of absorbing direct hits pretty well. Because of the lightweight intent of a trail runner, the toe protection isn’t as substantial as a hiking shoe, but it should prevent your toes from turning black and blue should you accidentally kick a rock or root on the trail.

Solid toe protection gives you a lot of confidence on rocky trailsRock Plates

Much in the same way that a protective toe cap isolates you from a sharp rock or other trail debris, lightweight rock plates are inserted between the midsole and outsole on many trail shoes. These plates vary in thickness, coverage, and materials, ranging from thin and flexible ESS foam under the ball of the foot to a stiff TPU shank. How much protection is needed will vary based on personal preference and the terrain you'll be running over (more miles on rough trails will merit burlier protection), but overall, we find rock plates to be a great feature. They’re unobtrusive, keep foot soreness to a minimum, and only add a small amount of weight.

Lacing Systems

Laces are easy to overlook but play a fundamental role in shoe comfort. Most use a standard lace-up method, but Salomon and Adidas are doing things a little differently: both feature a single pull quick lace system on their trail-running shoes. We love the design on the Salomon Speedcross 5 for its ease of use and speed. It only requires a single pull, and then you can tuck away the excess laces and forget about them. We’ve found that the laces hold extremely well—better than some traditional sets in fact. There is a potential downside, however. For those with finicky feet that need to customize the fit around certain parts of your feet, there isn’t really a solution with the quick lace design. The laces will fit equally tight around the entirety of your foot. Accordingly, we recommend avoiding quick laces if you often fiddle with your laces to get the fit just right.

Salomon's Quicklace is much faster to use than a standard lacing systemHiking and Backpacking in Trail-Running Shoes

It’s not uncommon for trail-running folk to start turning to their trail-running shoes for their day hikes. On most day adventures you’re not hauling a lot of weight, so the extra ankle support isn’t as important. And as long as the trail isn’t too nasty, a trail runner is a great pick. With a flexible feel but solid traction, a trail-running shoe can serve the fast-moving weekend warrior quite well. But if you're carrying a heavy pack and need additional support, a lightweight hiking shoe or even a full-on hiking boot may end up being the better choice.

If you keep weight down, a trail runner can be great for fastpacking trips

In recent years, trail-running shoes have absolutely taken off as a go-to choice for fastpackers and thru-hikers. And, it makes a lot of sense: thru-hikers are putting serious miles on nearly every single day, and a lightweight shoe can help them cover more ground with less effort. But there are a number of obvious issues. One is durability. It’s unlikely you’ll get as many miles out of your trail runners as you would a hiking shoe or boot, which makes it important to plan out your replacements (and mail drops) along the way. Despite some potential downsides, trail runners seem to be here to stay as a popular thru-hiking option. We’ve spoken to a number of PCT thru-hikers who made the switch from boots to trail runners mid-trip and they’ve had nothing but good things to say about their levels of comfort and nimble feel—provided they kept their pack weight down.

Wearing Trail-Running Shoes on Pavement

As a result of the unique designs for both trail and road shoes, it’s difficult to try and use one single shoe for both activities. Often, it can actually be painful to run with a trail-running shoe on pavement or visa versa for long distances. There is the occasional shoe that can do an okay job of crossing over, but we wouldn’t make a habit of using a single shoe exclusively for long runs on both dirt and pavement. If you have to get you a short stretch before hitting dirt, we’ve found both the Hoka One One Challenger ATR and Asics Gel-Venture are suitable hybrid options.Back to Our Trail-Running Shoe Picks   Back to Our Trail-Running Shoe Comparison Table

Laisser un commentaire