Un coureur de route dépossédé de ses chaussures mais pas de sa dignité

Un coureur de route dépossédé de ses chaussures mais pas de sa dignité

Coureurs de route

Joseph Michael a reçu le Courage Award à Port Moresby Road Runners dimanche matin.

Il a également été récompensé pour son courage, sa résilience et sa persévérance après avoir été volé à coups de couteau sur l'autoroute de Hohola, alors qu'il participait à l'épreuve annuelle de 15 kilomètres Beyond the Pale.

Au-delà de la pâleur, en effet.

Joseph est un athlète handicapé.

Il est aveugle d'un œil à la suite d'un accident domestique alors qu'il était enfant.

C'est un gars de la base qui vit dans la colonie, gagne sa vie en aidant sa mère avec son revenu du secteur informel.

Sa vision est médiocre mais il peut courir comme le vent et adore se battre à POM Road Runners tous les week-ends.

Malheureusement, il était dépassé en nombre par un groupe d’idiots ivres alors qu’il se dirigeait vers l’autoroute à 5h55 du matin, après avoir traversé le tunnel de Hohola, en direction de Burn’s Peak.

Ils sont venus à lui des deux côtés de la route, l'ont attaqué et lui ont volé son bien le plus précieux: ses chaussures de course.

Ses chaussures n'étaient pas haut de gamme, ni neuves, alors qu'est-ce qui a poussé les lâches à commettre un acte aussi bas? Tous chez Road Runners se grattent la tête.

La bonne nouvelle est que Joseph a survécu à cette épreuve.

La course avait commencé à Ela Beach à 5 heures du matin dans l'obscurité et le parcours passait par Koki, en passant par Two-Mile Hill, le long de la route menant à Four Mile, où un virage à gauche était fait dans Waigani Drive, puis un autre à gauche au Stop N Shop de à l'autoroute.

Les voyous ont fait leur boulot à 10,5 km. Joseph était à la deuxième place à l'époque.

Les bons Samaritains (et, Dieu merci, ils forment la grande majorité de la population) sont venus à sa rescousse, mais n'ont pu sauver ses chaussures.

Il a décliné les offres d'ascenseur jusqu'à l'arrivée. Il s'est dépoussiéré, a rechargé son âme, a gravi la montagne et descendu, sifflé dans la zone portuaire et le long de la rocade de Paga Hill – pieds nus bien sûr – et a pilonné le trottoir le long de la plage d'Ela pour recevoir un héros est le bienvenu à la ligne d'arrivée.

Il a maintenu sa position pour terminer deuxième en 1 heure 18 minutes et 4 secondes derrière le vainqueur, «Gentleman» James Gurumi, qui n'était pas au courant du drame qui se déroulait derrière lui en 1.13.54.

La médaille de bronze a été remportée par Jason Sambrook en 1.19.50. Deidre Derworiz a été la principale femme en 1.46.00 devant Falyn Buda (1.49.30) et Vicky Sailas (2.14.12). Vincent Ong (2.20.28) et Simon Nutley (2.20.30) ont eu une bataille herculéenne pour la 23ème place sur un peloton de 24 joueurs.

Ce n’est pas la première fois dans les 40 ans d’histoire de Road Runners que cela se produit, mais la bonne nouvelle est que c’est un événement rare.

La dernière fois, c'était en 2003, lors du semi-marathon Ela Beach-Baruni, lorsqu'un coureur avait été relevé de son poste, toujours à coups de couteau.

Le spectacle a lieu samedi à 17 heures sur le campus de l’Université de PNG à Waigani, où trois parcours sont proposés: 2,8 m, 5,2 km et 11,4 km.

Les seules personnes qui ne sont pas les bienvenues sont les réprouvés qui veulent cambrioler un aveugle.

Un coureur de route dépossédé de ses chaussures mais pas de sa dignité
4.9 (98%) 32 votes