25 novembre 2020

Classement des chaussures | Trade Helpdesk

La description

Les chaussures sont classées dans la classification européenne des marchandises (CN) selon:

  • le matériau à partir duquel la “ tige '' et la “ semelle extérieure '' sont faites (cela peut être n'importe quel matériau sauf l'amiante)
  • son type et son objectif
  • d'autres caractéristiques telles que si la chaussure couvre la cheville, la taille, la hauteur du talon, et si elle est destinée aux hommes ou aux femmes
  • Ce guide vous aidera à classer correctement les chaussures aux fins du tarif.

    Définition des chaussures

    La partie supérieure

    L'empeigne est la partie d'une chaussure, botte, pantoufle ou autre article de chaussure qui se trouve au-dessus de la semelle. La tige n'inclut pas la languette ni aucun rembourrage autour du col.

    Si la tige est composée de plusieurs matériaux, vous devez décider quel matériau couvre la plus grande surface externe. Vous devez ignorer tous les accessoires et renforts tels que:

  • patchs de cheville
  • bordure
  • ornementation
  • boucles, languettes, oeillets et accessoires similaires
  • La semelle extérieure

    La semelle extérieure est la partie d'une chaussure, botte, pantoufle ou autre article chaussant qui entre en contact avec le sol pendant l'utilisation. La semelle extérieure ne comprend aucun talon attaché séparé.

    Pour déterminer de quoi est faite la semelle extérieure, vous devez identifier le matériau qui a la plus grande surface en contact avec le sol. Vous devez ignorer tous les accessoires et add-ons tels que:

  • pointes
  • les bars
  • ongles
  • protecteurs et accessoires similaires
  • Les renforts sont des pièces telles que des patchs en cuir ou en plastique qui sont attachés à l'extérieur de la tige pour lui donner une résistance supplémentaire. Ils peuvent ou non être attachés à la semelle. Pour être traitée comme un renfort, une pièce attachée doit recouvrir un matériau qui peut être utilisé comme une tige, pas seulement un matériau de doublure. Si une pièce attachée ne couvre qu'une petite zone de matériau de revêtement, elle est traitée comme une partie de la tige et non comme un renfort.

    Pour être sûr de classer correctement les chaussures, il peut être nécessaire que vous coupiez le matériau extérieur pour voir ce qu'il y a en dessous et savoir quelles parties sont des renforts et quelles parties constituent la véritable tige.

    Autres définitions utiles

    Lorsque vous classez des chaussures, il est utile de savoir comment s'appellent les autres parties d'une botte ou d'une chaussure. Quelques exemples sont listés ci-dessous:

  • col – la zone qui forme le bord de la tige d'une botte ou d'une chaussure
  • oeillet – le renfort autour du bord d'un trou de dentelle, généralement en métal ou en plastique
  • hauban – la zone d'une chaussure ou d'une botte sur laquelle se trouvent les œillets
  • rousseurs – une fine bande, souvent en caoutchouc, attachée autour du bord de certaines chaussures et bottes
  • contrefort de talon – un patch de matériau attaché à l'extérieur de la zone du talon de la tige d'une botte ou d'une chaussure pour le rigidifier
  • languette de talon – un patch de matériau attaché à l'extérieur de la zone du talon de la tige d'une botte ou d'une chaussure sous le col
  • embout – un patch de matériau utilisé pour renforcer l'extérieur de la zone des orteils de la tige
  • languette – un rabat de matériau supérieur attaché à l'empeigne qui couvre le cou-de-pied du porteur – la langue se trouve généralement entre et sous les deux haubans
  • empeigne – la partie de la tige derrière l'embout – l'empeigne peut inclure l'orteil si la chaussure ou la botte n'a pas d'embout
  • Types de chaussures

    Lorsque vous classez les chaussures, il est important d'identifier de quel type de chaussures il s'agit et de tout usage particulier qu'elles pourraient avoir.

    À des fins de classification, la tige est la partie de la chaussure qui recouvre les côtés et le dessus du pied.

    Certains des types de chaussures les plus courants couverts au chapitre 64 sont énumérés ci-dessous:

  • Sabots – généralement les tiges sont faites d'une seule pièce et sont fixées aux semelles par des rivets. Parfois, les sabots sont fabriqués en une seule pièce et n'ont pas – ou n'ont pas besoin – d'une semelle extérieure appliquée distincte, auquel cas ils sont classés en fonction du matériau dans lequel ils sont fabriqués et ne sont pas traités dans ce chapitre.
  • Espadrilles – elles sont également appelées chaussures de plage et ont des semelles en fibre tressée qui ne dépassent pas 2,5 centimètres. Ils n'ont pas de talons.
  • Tongs – elles sont également appelées tongs. Les lanières – ou sangles – sont fixées par des chevilles qui se verrouillent dans les trous de la semelle.
  • Chaussures de randonnée ou de marche – notez qu'elles ne sont pas classées comme chaussures de sport.
  • Sandales indiennes – elles ont des semelles extérieures en cuir et une tige en cuir. La tige est constituée de sangles qui traversent le cou-de-pied et font le tour du gros orteil.
  • Mocassins (type amérindien) – ils utilisent une seule pièce de matière – cuir traditionnellement souple – pour former à la fois la semelle et la tige (ou une partie de la tige). Cela rend difficile d'identifier où la semelle extérieure se termine et où commence la tige.
  • Chaussures en néoprène – elles sont généralement utilisées dans la plongée et les sports nautiques. Si la tige en néoprène est recouverte ou laminée de textile des deux côtés, elle est classée comme étant en textile. Si la tige n'a pas de revêtement textile ou si elle n'est couverte que d'un seul côté, elle est classée comme étant en caoutchouc.
  • Chaussures de sécurité – chaussures dont les embouts sont en métal.
  • Sandales – la partie avant de la tige (l'empeigne) se compose soit de sangles, soit de matériau avec une ou plusieurs pièces découpées.
  • Chaussures – ce terme couvre les chaussures, y compris les baskets, qui ne sont pas décrites ailleurs dans ce guide.
  • Pantoufles – ceux-ci incluent des mules ainsi que d'autres chaussures d'intérieur telles que des chaussons de ballet et des chaussures de danse de salon. Si la semelle extérieure est en plastique ou en caoutchouc (environ 1 centimètre d'épaisseur), puis recouverte d'une couche très mince et non substantielle de matière textile, les chaussons sont classés comme ayant des semelles extérieures «plastique / caoutchouc». Dans certains cas, tout ou partie de la semelle extérieure en plastique ou en caoutchouc est recouverte d'un matériau textile plus épais et plus durable qui est parsemé de chlorure de polyvinyle (PVC). Ceci afin d'empêcher le porteur de glisser. Ces chaussons sont classés selon le matériau qui a le plus de contact avec le sol. Si le chausson a une semelle en plastique ou en caoutchouc recouverte d'un revêtement textile, le chausson ne peut être classé sous le code de position 6405 que s'il est prouvé que le textile est durable.
  • Matériaux courants utilisés pour fabriquer des chaussures

    Les produits visés dans ce chapitre peuvent être fabriqués à partir de n'importe quel matériau à l'exception de l'amiante, qui est classé dans la position 6812. Des exemples de matériaux couramment utilisés dans les chaussures comprennent:

  • caoutchouc
  • les plastiques
  • cuir, cuir synthétique et peau de fourrure
  • textiles – y compris le feutre et les non-tissés
  • matériaux de tressage
  • bois
  • Liège
  • Le caoutchouc et les plastiques comprennent les tissus tissés et autres textiles avec une couche externe visible de l'un de ces matériaux.

    Des bâches en plastique

    Il s'agit de tout matériau plat en plastique couvert au chapitre 39. Il peut être façonné par collage, couture, soudage ou moulage (formage sous vide).

    Feuille de plastique cellulaire

    Il s'agit d'un type de plastique avec de nombreuses cellules dans tout le matériau. Les cellules peuvent être ouvertes, fermées ou mélangées. Il est couramment utilisé dans la fabrication de chaussures classées sous le code de position 6402. Il est souvent utilisé comme substitut du cuir et décrit comme «simili cuir», «cuir synthétique», «cuir PU (polyuréthane)», «cuir vinyle» ou «PVC (polyvinyle chlorure) cuir ».

    Matière textile

    Il s'agit de tout matériau plat fait de fibres textiles tissées ou tricotées. Les fibres textiles comprennent des bandes de plastique de moins de 5 millimètres de large.

    Paille artificielle et autres matériaux de tressage

    Ces matériaux sont classés comme textiles s'ils sont constitués de:

  • matières classées sous le code 5308 – fils d'autres fibres textiles végétales, fils de papier
  • matières classées sous le code 5404 – monofilament synthétique de 67 décitex ou plus et dont aucune dimension de section ne dépasse 1 millimètre, bandes et similaires (par exemple paille artificielle) en matières textiles synthétiques d'une largeur apparente n'excédant pas 5 millimètres
  • Les chaussures en matières normalement classées sous le code 5404 sont classées sous le code 6404. Mais si la largeur des fibres ou des bandes est supérieure à 1 millimètre (pour les monofilaments synthétiques) ou supérieure à 5 millimètres (pour les bandes et similaires), alors la la matière est traitée comme «autre matière» et les chaussures sont classées sous le code 6405.

    Le néoprène est un caoutchouc cellulaire avec de nombreuses cellules dans tout le matériau. Les cellules peuvent être ouvertes, fermées ou mélangées. Il est normalement recouvert d'au moins un côté par un tissu textile tricoté. Les chaussures de sports nautiques sont souvent fabriquées en néoprène.

    Cuir, cuir synthétique et cuir verni

    Le cuir est la peau ou la peau d'animaux tels que:

  • vaches et autres espèces bovines
  • chèvres et chevreaux
  • moutons et agneaux – sans leur laine
  • porc
  • reptiles comme les serpents et les crocodiles
  • Les animaux utilisés pour le cuir ne doivent pas figurer sur la liste des espèces menacées. Pour vérifier, veuillez visiter le site Web de la CITES

    Le cuir verni est un cuir enduit d'un vernis, de la laque ou d'une feuille de plastique préformée. Il a une surface brillante semblable à un miroir. Le vernis ou laque utilisé peut être pigmenté ou non pigmenté et peut être à base de:

  • huile végétale qui sèche et durcit – l'huile de lin est normalement utilisée
  • dérivés de cellulose comme la nitrocellulose
  • produits synthétiques (y compris les thermoplastiques) – les plastiques polyuréthane sont normalement utilisés
  • Si une feuille de plastique préformée est utilisée pour recouvrir le cuir, elle est généralement en polyuréthane ou en polychlorure de vinyle (PVC).

    La surface du cuir verni n'est pas nécessairement lisse. Il pourrait être gaufré – peut-être pour imiter la peau de crocodile – ou artificiellement écrasé, froissé ou grainé. Mais il doit toujours avoir une finition brillante, semblable à un miroir.

    Pour être classé comme cuir verni, l'épaisseur du revêtement ne doit pas dépasser 0,15 millimètre.

    Ce groupe de matériaux comprend également le cuir enduit de peinture pigmentée ou de laque pour donner un éclat métallique. Ces peintures et laques sont constituées de pigments comme le mica, la silice et des flocons similaires dans une substance liante comme l'huile végétale qui sèche et durcit, ou du plastique. Le cuir traité comme celui-ci est appelé «simili cuir métallisé».

    Le cuir laminé verni est un cuir recouvert d'une feuille de plastique préformé d'une épaisseur supérieure à 0,15 millimètre mais inférieure à la moitié de l'épaisseur totale du matériau fini. Il a la même finition miroir que le cuir verni et est parfois appelé «cuir verni enduit».

    Ce groupe de matériaux comprend également le cuir revêtu de poudre métallique ou de feuille – par exemple l'argent, l'or ou l'aluminium.

    Si le cuir est recouvert d'une feuille de plastique préformé plus épaisse que 0,15 millimètre, mais plus de la moitié de l'épaisseur totale du matériau fini, il est traité au chapitre 39.

    Pièces et accessoires pour chaussures

    Les pièces de chaussures sont classées sous le code de position 6406. Elles peuvent être fabriquées à partir de n'importe quel matériau, à l'exception de l'amiante, qui est classé au chapitre 68 sous le code de position 6812.

    Les parties de chaussures classées sous le code 6406 comprennent:

  • Parties de la tige, comme les bouts d'orteils et les empeignes, qui ne sont pas attachées à une semelle extérieure. Ils peuvent être cousus, collés ou attachés d'une autre manière à une semelle intérieure ou intermédiaire, ou à une semelle intérieure.
  • Des morceaux de cuir qui ont été coupés approximativement à la forme d'une tige.
  • Renforts – ce sont des morceaux de matériau dur comme du plastique qui sont insérés dans une chaussure ou une botte entre le talon ou la section des orteils et son renfort ou sa doublure. Ils sont conçus pour donner à ces zones une plus grande résistance et rigidité.
  • Semelles intérieure et moyenne et semelles extérieures sans autre pièce de chaussure attachée. Si une semelle extérieure a une autre partie de chaussure attachée, elle est traitée comme un article complet de chaussure et classée en fonction du matériau à partir duquel la semelle extérieure et la partie de chaussure sont fabriquées.
  • Supports de voûte et semelles intérieures.
  • Talons – ceux-ci peuvent être de n'importe quel type et faits de n'importe quel matériau. Ils peuvent être conçus pour être collés, cloués ou vissés. Les parties du talon, comme les pièces supérieures, sont également incluses.
  • Clous, pointes et autres articles similaires pour chaussures de sport.
  • Deux ou plusieurs pièces de chaussures assemblées ensemble sont également classées sous le code de position 6406 pour autant qu'elles ne forment pas essentiellement un article de chaussure terminé. C'est le cas qu'ils soient attachés à une semelle intérieure ou non.

    Les accessoires qui peuvent être portés à l'intérieur des chaussures sont également classés comme parties de chaussures sous le code de position 6406. Il s'agit notamment:

  • semelles intérieures amovibles
  • protecteurs de tuyaux
  • coussins de talon internes amovibles
  • Les articles comme les œillets, les fermetures à glissière, les boutons-pression et les boucles ne sont pas classés comme des pièces de chaussures, même s'ils vont être utilisés dans la fabrication de chaussures. Ils sont classés ailleurs sous leurs positions appropriées – par exemple, les fermetures éclair sont classées au chapitre 96 sous la position 9607.

    Classement des chaussures | Trade Helpdesk
    4.9 (98%) 32 votes