21 avril 2021

Course aux pieds nus: du départ au marathon

C'est mon expérience personnelle avec les chaussures de course aux pieds nus. Mon expérience peut être différente de la vôtre car nous sommes tous différents. Je partagerai également avec vous quelques conseils utiles concernant la transition et la prévention des blessures.

Ces chaussures à cinq orteils ont attiré mon attention tout de suite après avoir commencé à travailler chez Run and Become, mais il m'a fallu quelques mois avant de tenter de les essayer. Je me souviens avoir observé d'autres personnes pendant les courses avec des chaussures étranges et courir très légèrement. J'ai commencé à les imiter, en essayant d'atterrir sur mon avant-pied plutôt que sur mon talon.

Commençant

Je ne me sentais pas très à l'aise dans mes chaussures construites, je dois l'admettre. J'ai vite compris que mes chaussures n'étaient en fait pas correctes. Le «soutien» de la chaussure était trop fort pour moi, ce que je ne connaissais pas car je les ai achetés en magasin, sans que personne n'analyse ma démarche. Quand je suis arrivé à Run and Become, ils ont analysé ma démarche et m'ont porté une chaussure neutre. Mes problèmes d'attelles de tibia ont disparu et j'ai réalisé à quel point le choix d'une chaussure de course était important.

Inspiré par «l'idéologie» de la course pieds nus, entendre parler de tous les avantages comme l'amélioration de la posture, le renforcement des pieds et des jambes, une meilleure efficacité de course à pied … j'ai décidé d'y aller! J'ai couru à Richmond Park dans mes chaussures habituelles, puis je les ai enlevées (je les ai cachées dans les arbres) et j'ai commencé à courir uniquement pieds nus. Après quelques foulées, j'en suis tombé amoureux! Tellement beau de sentir l'herbe sous mes pieds, la sensation de légèreté! Je me suis retrouvé à sprinter en descente, me sentant comme un cerf.

La sensation de légèreté n'a pas duré très longtemps … Mes mollets me tuaient le lendemain. Oh oui, j'en ai fait trop! On peut être si facilement excité qu'on oublie la première règle de la course pieds nus: monter progressivement! Je n'ai cependant pas manqué la deuxième règle: les étirements, les étirements, les étirements! Surtout l'étirement des mollets. Cherchez un escalier après votre séance pieds nus. Étirez-vous un pied à la fois, avec précaution, pour ne pas en faire trop.

Après avoir enlevé les épines de mes pieds que j'avais ramassées pendant mes courses sur herbe, j'ai réalisé que les chaussures de course pieds nus pourraient être une chose utile. Une semelle extérieure en caoutchouc robuste protège très bien vos pieds. On peut courir plus détendu, sans crier en marchant accidentellement sur une pierre ou quelque chose de plus tranchant. Depuis cette prise de conscience, je n'ai pas enlevé mes bikilas Vibram FiveFingers.

Je veux dire que j'ai dû les enlever beaucoup au début car les mollets deviennent vraiment serrés. Dans notre boutique, nous disons toujours: commencez simplement à marcher dedans pendant quelques semaines, puis optez pour des courses plus courtes lorsque vous vous sentez plus en confiance, il est primordial de construire progressivement et d'écouter votre corps. La marche est vraiment utile, elle vous aide à faire une transition plus rapide car le tendon et les mollets s'allongent naturellement.

Technique aux pieds nus

Après quelques semaines d'utilisation de mes Bikilas, j'ai commencé à penser que la force de base est la chose la plus importante si je veux courir efficacement, avec une bonne posture et donc sans blessure. J'ai commencé à faire du Pilates et j'ai ajouté des exercices de base tous les jours à ma routine d'étirements. Je dois dire que cela a beaucoup aidé! Je le recommande vivement.

Dans les chaussures de course pieds nus, il faut atterrir sur l'avant-pied ou le milieu du pied. Ne vous posez pas trop sur vos orteils car cela met beaucoup de pression sur les mollets. Atterrissez plus plat mais assurez-vous de ne pas frapper le talon! La douleur au mollet devrait disparaître dans quelques semaines.

La cadence est l'un des éléments clés. Vous devriez faire jusqu'à 160-180 foulées par minute. Cela garantira des foulées plus courtes et une meilleure posture. Vous devez également vous pencher en avant. Ne vous penchez pas sur votre taille mais sur les chevilles. Si vous courez bruyamment ou si vous ressentez des douleurs, concentrez-vous sur votre style de course. C'est un indicateur de quelque chose de mal.

Un cours de Chi Running m'a également aidé à améliorer ma technique de course pieds nus. J'essaie de garder cet article court mais il vaut la peine de mentionner toutes ces petites choses car elles ont fait toute la différence.

Ai-je été sans blessure? Non, mais je n'ai rien vécu de grave. J'avais mal au genou. Un représentant Vibram de notre clinique aux pieds nus m'a expliqué pourquoi. J'étais trop enjoué! Encore une fois, il s'agit de cadence. Essayez la cadence sur place, puis maintenez-la élevée pendant la course. J'avais une douleur au cou-de-pied aux deux pieds. Devine pourquoi! Mes arches étaient assez basses et elles se renforçaient et se soulevaient beaucoup tout en courant pieds nus pendant quelques mois. D'où la douleur sur mon cou-de-pied! C'est pourquoi il est si important de construire progressivement, vos pieds vont changer et vous devez permettre à votre corps de s'adapter. Vous subirez un risque de blessure, voire une fraction de stress dans le cas contraire. J'aurais aimé prendre des photos de mes pieds avant de commencer à utiliser mes Bikilas! Mes pieds sont complètement différents maintenant.

Courir un marathon aux pieds nus

Je construisais progressivement mon kilométrage en vue d'un marathon. Mon premier. J'ai décidé de le faire dans mes Vibrams parce que toute autre chaussure était trop lourde et inconfortable après avoir utilisé des chaussures à orteils. J'ai fait le marathon après 8 mois à porter des chaussures Vibram.

Je me suis beaucoup entraîné: des sessions de vitesse sur piste ainsi que de longues distances jusqu'à 22 kilomètres. J'ai couru presque tous les jours. Mais j'ai fait une erreur, mon entraînement était toujours un mélange de route et de hors route et le marathon était un marathon de route. Les 3 derniers milles ont été une vraie lutte. J'ai senti mon tendon d'Achille, mes mollets, ils étaient si serrés! Je m'appuyais sur les arbres et j'essayais de tout étirer assez souvent le dernier kilomètre. J'ai survécu, j'ai terminé en 4 heures et 10 minutes et j'étais très heureuse et reconnaissante que mes mollets ne se soient pas cassés! Mais je n'avais aucune douleur au genou, rien, à part la tension musculaire. Ce fut une bonne expérience qui, espérons-le, me rendra plus efficace la prochaine fois.

Conclusion

En conclusion, je dois dire que je ne peux plus imaginer ma vie de course sans ces chaussures «étranges». Je les aime vraiment. Je les utilise presque quotidiennement pour ma course ainsi que pour travailler en magasin. Mais j'avoue que je ne peux pas les utiliser tout le temps. Mes pieds me font un peu mal; surtout la grosse articulation de mon gros orteil. Lorsque cela se produit, je passe à ma chaussure de route New Balance Minimus.

On peut parler des heures et des heures de course / marche pieds nus, mais le mieux est de l'essayer et de voir si vous pouvez en tirer des avantages. Vous n'êtes pas obligé de courir des marathons pour les trouver utiles. Vous pouvez simplement les porter de temps en temps pour renforcer vos pieds. Notre corps est un excellent instrument, en effet.

J'espère que vous trouverez cet article utile. Nous proposons régulièrement des ateliers sur la course aux pieds nus et le Chi Running dans nos magasins. Voir la liste des ateliers pour les dates à venir sous Run Better.

Course aux pieds nus: du départ au marathon
4.9 (98%) 32 votes