11 mai 2021

Critique: Specialized 2FO Roost vs Pearl Izumi X-Alp Launch Mid Flat Pedal Shoes

Il y a quelques mois, nous avons publié un tour d’horizon de 11 nouvelles chaussures pour pédales plates, et il y en a déjà d’autres à ajouter à la liste. Cet examen se concentre sur le nouveau Specialized 2FO Roost et le X-Alp Launch Mid WRX de Pearl Izumi, avec des comparaisons avec le classique Freerider Pro de Five Ten, une référence digne de ce nom dans cette catégorie.

Pearl Izumi X-Alp Launch Mid WRX

Sur le papier, la X-Alp Launch ressemble à la chaussure de rêve d’un amateur de pédales plates. La conception à mi-haut offre une protection et un soutien supplémentaires de la cheville, et au lieu des lacets, il y a un cadran BOA qui sert à tout cintrer, avec une sangle supérieure velcro.

Le tissu Cordura utilisé à l’extérieur de la chaussure a été traité pour repousser l’eau et la membrane WRX de Pearl Izumi ajoute une autre couche de résistance à l’eau. Goodyear a créé le caoutchouc utilisé pour la semelle et Pearl Izumi a ajouté son motif de bande de roulement en forme de chevron pour une traction sur et hors du vélo.

Détails

• Système d’ajustement BOA • Cordura résistant à l’eau • Semelle en caoutchouc Goodyear • Poids: 467 grammes (taille 45,5, par chaussure) • PDSF: 175 $ USD • pearlizumi.com

Traction: À quel point les chaussures X-Alp Launch sont-elles collantes? Malheureusement, la réponse est «pas très». Sur les sentiers accidentés, mes pieds avaient tendance à rebondir, même lorsque j’utilisais certaines des pédales les plus adhérentes du marché.

Le caoutchouc lui-même n’est pas si collant que les composés à rebond plus lents utilisés par Five Ten ou Specialized. De plus, le dessin de la bande de roulement n’est pas si profond, ce qui signifie que les axes des pédales n’ont pas de canal sécurisé dans lequel s’installer, et lorsque vous ajoutez de la boue dans le mélange, le niveau de traction diminue encore plus.

Fit: Le niveau d’adhérence n’a peut-être pas été aussi élevé que je l’espérais, mais heureusement, l’ajustement et la finition de ces chaussures sont excellents. Ils ont très bien fonctionné avec ma largeur moyenne, mes pieds plats, bien que les coureurs avec des pieds plus larges ou plus volumineux puissent se retrouver à la recherche d’un peu plus d’espace. Pour la couverture qu’ils fournissent, ils ne se sentent pas du tout encombrants ou encombrants, et la semelle est suffisamment rigide pour des sorties plus longues sans douleur au pied, tout en restant suffisamment flexible pour se promener. Si je devais pinailler, j’aimerais voir la zone des orteils renforcée encore plus, et la sangle de cheville pourrait être abaissée un peu plus bas, mais ce sont des détails relativement mineurs – la qualité globale de ces chaussures est très élevée.

Fonction: Il n’y a pas eu de pénurie de temps humide ces derniers temps et j’ai perdu le compte du nombre de flaques d’eau qui ont été trempées il y a des semaines. Les X-Alps font un excellent travail pour empêcher l’eau d’entrer et se nettoient facilement après une randonnée boueuse. Ils meurent rapidement aussi, et un tour sur le sèche-chaussures était tout ce qu’il fallait pour s’assurer qu’ils étaient prêts pour un autre tour.

Avantages

+ Léger et très confortable + Le design mi-haut offre une protection supplémentaire de la cheville + La résistance à l’eau est utile sur les sorties mouillées

Les inconvénients

– La semelle n’est pas aussi collante que les meilleurs prétendants de cette catégorie – Le prix est le plus élevé

Roost spécialisé 2FO

Les nouvelles chaussures 2FO Roost de Specialized ont un look discret de style skate, avec un design simple à lacets. Il y a un support élastique pour empêcher les lacets d’être aspirés dans un plateau, mais sinon, il n’y a pas de détails qui crient immédiatement “Ces chaussures sont pour faire du vélo dans les bois!” Ce qui est une bonne chose.

Il y a des panneaux en daim à la pointe et au talon et en cuir sur les côtés. La semelle est toute nouvelle – les spécialistes l’appellent SlipNot SuperTacky, et elle se compose de pattes hexagonales espacées afin de laisser de la place pour les broches de pédale. Le caoutchouc lui-même rebondit très lentement pour une meilleure adhérence.

Détails

• Semelle en caoutchouc SlipNot ST • Couleurs: noir, chêne • Poids: 418 grammes (pointure 45, par chaussure) • PDSF: 120 $ USD • specialized.com

Traction: Cela peut sembler idiot, mais il y a eu des moments où je me suis légitimement inquiété de ce qui se passerait si Five Ten quittait le monde du vélo de montagne. Il y a eu tellement de tentatives infructueuses de la part d’autres marques pour créer leur propre caoutchouc collant que j’ai envisagé de stocker un assortiment de chaussures à semelles en caoutchouc Stealth, juste au cas où. Heureusement, les nouvelles chaussures 2FO Roost de Specialized l’ont fait, je n’ai donc pas besoin de canaliser Imelda Marcos de si tôt.

Il y a autant, sinon un peu plus d’adhérence que celle des chaussures Freerider Pro de Five Ten. Ce petit plus d’adhérence se résume à la hauteur des pattes – elles sont un peu plus hautes sur les chaussures Specialized, ce qui permet de créer une interface très sécurisée entre la semelle et les broches de la pédale.

Fit: Les Roost sont agréables et confortables, même si la zone des orteils était un peu plus spacieuse que je l’aurais préféré. J’ai un pied de volume plus faible, donc ce n’est pas tout à fait inhabituel – une semelle intérieure plus épaisse a pris soin de cela. La rigidité globale est comparable à celle du Freerider Pro, ce qui signifie qu’il y a suffisamment de soutien pour des sorties plus longues, tout en restant suffisamment flexible pour que vous n’ayez pas besoin de les retirer immédiatement après une sortie.

Fonction: L’extérieur en daim a tendance à s’accrocher à la boue plus qu’une surface plus lisse et moins texturée, ce qui est vraiment mon seul reproche à propos de ces chaussures. Ils ne repoussent pas l’eau comme le font les Pearl Izumis, mais ils ne retiennent pas non plus une tonne d’eau et sèchent assez rapidement.

Avantages

+ Excellente traction + Prix raisonnable

Les inconvénients

– L’extérieur en daim est difficile à garder propre – L’avant-pied spacieux peut ne pas convenir à tous les cyclistes

Si je devais choisir entre le Freerider Pro, le 2FO Roost et le X-Alp Launch Mid, je m’en tiendrais au Freerider Pro, le 2FO Roosts arrivant dans une seconde incroyablement proche. Les Freeriders s’adaptent un peu mieux à mes pieds, et il n’y a pas de daim à voir. Cependant, ils coûtent 30 $ de plus que les Roosts, à 150 $ contre 120 $. Si j’avais un budget limité, les Roosts seraient facilement mon choix.

Qu’en est-il du X-Alp Launch Mid? Je pense que Peal Izumi est sur quelque chose, et s’ils peuvent simplement trier le composé de caoutchouc et la sculpture de la semelle, ils auront un vrai gagnant. J’aime vraiment la protection supplémentaire du design mi-haut, et il en va de même pour l’extérieur résistant à l’eau. Le prix est plus élevé, cependant, et le fait qu’ils ne fournissent pas assez d’adhérence pour les sentiers vraiment difficiles les met hors de combat pour moi. Cependant, ils pourraient bien fonctionner pour les cyclistes qui préfèrent avoir plus de facilité à repositionner leur pied et qui n’ont pas besoin de la semelle la plus collante possible.

Critique: Specialized 2FO Roost vs Pearl Izumi X-Alp Launch Mid Flat Pedal Shoes
4.9 (98%) 32 votes