4 août 2021

L’association entre le mouvement de l’arrière du pied pieds nus et chaussés dans différents types de chaussures de course chez les coureurs de loisir

L’angle de l’arrière-pied (RFA) est une variable biomécanique largement utilisée pour déterminer le mouvement de l’arrière-pied (RM). Les fabricants de chaussures ont commencé à développer des chaussures de course avec contrôle RM qui modifieraient soi-disant la mécanique de l’interaction pied-sol et neutraliseraient la pronation ou la supination excessive; de plus, certaines études n’ont pas montré de différences dans le mouvement de l’arrière-pied en état chaussé par rapport aux pieds nus. Cette étude visait à répondre à trois questions : les chaussures portées par les coureurs correspondent-elles à leurs RM pieds nus respectifs ? L’angle d’éversion change-t-il pendant la course chaussée, quelles que soient les chaussures portées ? Les chaussures conçues pour une RM spécifique (supination, pronation, neutre) peuvent-elles corriger ou neutraliser l’angle d’éversion des coureurs ? Cent onze coureurs (38,6 ± 9,7 ans ; 74,9 ± 12,0 kg ; 1,74 ± 0,08 m), qui ont couru en moyenne 32 ± 17 km/semaine, ont été inclus dans cette étude transversale. Ils ont fait mesurer leur RFA par un système de capture de mouvement lorsqu’ils couraient pieds nus et portaient leurs chaussures de course habituelles (état chaussé). Le test du chi carré a été utilisé pour évaluer les associations entre les conditions pieds nus et chaussés et la RFA a été comparée entre les conditions à l’aide des tests de Wilcoxon (p = 0,05). Il n’y avait pas d’association entre le type de chaussure de course et la RM pieds nus (p > 0,05). Il y avait une association entre RFA pieds nus et chaussés (p < 0,05). Parmi tous les participants classés comme neutres, 61% ont continué à présenter une RFA normale/neutre lorsqu'ils portaient leurs chaussures habituelles. Parmi les surpronateurs, 100 % ont montré un changement du RM en normal ou en supinateur. Parmi les participants classés comme supinateurs, 62% présentaient une pronation normale lorsqu'ils étaient chaussés même sans utiliser les chaussures appropriées, selon le fabricant. Seuls 44,1 % de l'échantillon ont choisi la bonne chaussure de course pour leur RM pieds nus. La majorité des coureurs n'ont pas choisi leurs chaussures conçues pour leur type naturel de RM. L'angle d'éversion de l'arrière-pied a changé en moyenne de 4 degrés lors de la course chaussée et le RM pieds nus a beaucoup changé lors de l'utilisation d'une chaussure de course. Les chaussures de course n'ont pas corrigé la pronation détectée pieds nus, comme le prétendent les fabricants.

Mots-clés : Course à pied ; biomécanique; chaussure; cinématique; mouvement de l’arrière-pied.

L’association entre le mouvement de l’arrière du pied pieds nus et chaussés dans différents types de chaussures de course chez les coureurs de loisir
4.9 (98%) 32 votes