25 octobre 2021

Les meilleures chaussures de course pour chaque type de course

Vous savez ce que vous attendez de vos chaussures de course : légèreté, amorti, maintien et ajustement confortable. Bien sûr, la partie la plus importante de toute chaussure est votre expérience sur les centaines de kilomètres que vous allez parcourir. Pour vous aider à trouver votre prochaine paire idéale et pour avoir une idée de la façon dont les mises à jour de vos chaussures de route ou de trail préférées peuvent changer leur ajustement ou leurs performances, nous examinons chaque année des centaines de chaussures pour hommes et femmes. Faites défiler plus en profondeur pour des revues plus longues de nos meilleurs choix jusqu’à présent cette année, un aperçu de la façon dont nous testons et sélectionnons ces modèles, ainsi que des conseils d’achat utiles et des informations de nos experts en équipement.

Comment nous testons les chaussures

Runner’s World dispose du processus de test de chaussures le plus complet de l’industrie. Nous travaillons avec plus de 350 coureurs locaux de toutes capacités, âges et tailles, pour des tests d’usure dans le monde réel sur des routes pavées, des chemins de terre et des sentiers rocheux à voie unique. Après un mois de course à pied de plus de 100 kilomètres, nos testeurs rendent compte de leurs conclusions sur des caractéristiques telles que l’ajustement, le confort, les performances et la conduite. Pendant que nos testeurs mettent des kilomètres sur les chaussures, les mêmes modèles subissent une batterie de tests mécaniques dans notre RW Shoe Lab, pour mesurer objectivement l’amorti, la flexibilité, l’épaisseur de la semelle et le poids de chaque chaussure. Nos rédacteurs de tests combinent leur propre expérience de la chaussure avec les données du laboratoire et les commentaires de nos testeurs d’usure pour créer des critiques fiables et utiles de chaque chaussure dans laquelle nous courons.

En plus de parcourir des centaines de kilomètres dans chaque modèle d’essai, nous mesurons les chaussures dans notre laboratoire et découpons les chaussures pour voir comment elles sont construites. Le rembourrage d’une chaussure est-il important ?

Certains coureurs se soucient beaucoup du poids, et les recherches montrent que vous dépensez plus d’énergie aérobique avec des chaussures plus lourdes. Les chaussures plus légères ont généralement moins d’amorti, ce qui peut les rendre plus rapides, mais les nouvelles mousses de la semelle intermédiaire permettent désormais une sensation de peluche sans ajouter beaucoup de poids à la chaussure. Si vous parcourez de longues distances, un amorti supplémentaire peut être une meilleure option, car il absorbe les chocs.

Pour tester sa douceur, notre Shoe Lab prend des mesures individuelles à la fois au talon et à l’avant-pied, car l’expérience globale peut varier en fonction de l’endroit où un coureur touche le sol et les orteils. Les notes d’amorti sont données sur une échelle de 1 à 100, l’une étant la plus ferme. (Une chaussure plus dure ne manquera pas nécessairement d’amorti, et selon certaines recherches biomécaniques, une semelle intercalaire trop molle peut en fait augmenter les forces d’impact maximales.) En plus de ces statistiques clés, nous examinons également les caractéristiques de stabilité de la chaussure, sa flexibilité, et un retour d’énergie pour vous aider à trouver celui que vous aimerez.

DNA Loft est l’amorti le plus doux de Brooks.

La mousse Boost d’Adidas garde son rebond, même s’il fait froid dehors.

Que signifie « Abandonner » ?

La chute d’une chaussure, parfois appelée décalage, est la différence entre les mesures du talon et de l’avant-pied, ou de combien vos orteils « tombent » sous votre talon. C’est important car une chute plus élevée peut entraîner une plus grande frappe du talon et transférer également une certaine tension du bas de la jambe vers le genou. Inversement, un décalage inférieur déplacera cette charge plus loin dans la chaîne de mouvement pendant votre cycle de marche vers le mollet et le tendon d’Achille. Aucune option n’est nécessairement meilleure que l’autre ; lorsque vous décidez de la chute d’une chaussure, choisissez ce qui vous semble le plus naturel et le plus confortable, en tenant compte de votre mécanique de course personnelle et de vos antécédents de blessures. De nombreuses chaussures ont une chute entre 8 et 12 millimètres, mais certaines chaussures ont moins de 6 mm. Quelques-uns basés sur des conceptions minimalistes n’ont aucune chute.

La Rivera d’Altra a une hauteur d’empilement égale au talon et à l’avant-pied, ce qui se traduit par une chute nulle.

En revanche, Brooks’s Trace a une chute du talon aux orteils de 12 mm.

VITE

Hoka One One Carbon X2

Poids : 238 g (M), 198 g (L) Chute : 5 mm

Il y a un an, le Carbon X nous a permis d’aller vite sur des courses de moyenne à longue distance, mais après que nos testeurs d’usure aient parcouru des centaines de kilomètres, nous avons déterminé que les attaquants au milieu du pied tiraient le meilleur parti de la chaussure. Un roulement du talon aux orteils propulsé par le Meta-Rocker à un stade précoce (la technologie de Hoka qui courbe légèrement la semelle pour un mouvement de bascule) a semblé assez agressif pour certains testeurs, en particulier les attaquants au talon. Cependant, ces coureurs ne se sentiront pas en reste avec cette mise à jour. Un talon saillant, similaire au TenNine de Hoka (mais pas aussi massif), absorbe les chocs et offre une stabilité aux coureurs qui atterrissent à l’arrière du pied. “Si je courais un marathon ou moins, j’irais avec le Saucony Endorphine Pro”, a déclaré un testeur de talons. “Si je courais un 50K ou plus, j’utiliserais le Carbon X2.” En tant que talonneur et testeur de l’Endorphine Pro, je suis d’accord. Comme dans l’Endorphine Pro et l’autre chaussure de course de Hoka, la Rocket X, une plaque en fibre de carbone dans la semelle intermédiaire favorise des transitions rapides et rapides. Le X2 est robuste pour un kilométrage plus long, ainsi que suffisamment polyvalent pour l’entraînement de vitesse. Notre équipe de test a apprécié l’empeigne raffinée – le laçage renforcé et les zones de soutien conçues le rendaient plus sûr. – Test Editor Amanda Furrer

Saucony Kinvara 12

Poids : 212 g (M), 184 g (W) Chute : 4 mm

La 12ème version est un fantastique retour aux sources pour le Kinvara. Le 11 était plus rigide et plus lourd que son prédécesseur, et nous avons obtenu des vibrations “d’entraînement quotidien” assez fortes grâce à la languette super moelleuse et à la tige épaisse. Le 12, cependant, ramène le Kinvara vers ses racines de course. C’est un toucher plus léger et beaucoup plus flexible, comme les premiers modèles de la chaussure, avec un médio-pied bien ajusté et un nouveau mélange de mousse Pwrrun. Saucony a peaufiné le mélange d’EVA et de polymères de la mousse pour augmenter le retour d’énergie, et bien qu’il n’ait pas le punch de la série Endorphine de la marque, il se sent plus ferme et plus réactif. Une fine couche de Pwrrun+ à base de TPU plus doux repose sur le dessus pour garder la chaussure confortable en tant qu’entraîneur quotidien – longues courses incluses. Cela le maintient léger et rapide, tout en étant capable de résister à une tonne de kilomètres. “Dans l’ensemble, l’amorti polyvalent a fait de la Kinvara ma chaussure de prédilection”, a déclaré un testeur. “Que je sois court ou long, que je sors pour courir tranquillement ou pour le travail de vitesse et les collines, cette chaussure est un jeu.” Ne regardez pas trop longtemps la semelle extérieure en mousse exposée – elle est suffisamment adhérente pour la course sur route sèche, mais se salit et semble usée après quelques kilomètres. – Test Editor Morgan Petruny

MOU, TENDRE

Brooks Glycérine 18

Poids : 289 g (M), 255 g (L) Chute : 10 mm

Dans une vie antérieure, la glycérine a peut-être été reléguée aux courses de récupération, mais elle s’est progressivement métamorphosée en une bête de somme de tous les jours. La preuve réside dans nos tests les plus récents, lorsque les testeurs d’usure se sont extasiés sur la polyvalence des 19, en portant la chaussure à la fois pour les longues courses et les efforts plus rapides. Nous avons découvert que nous recherchions la glycérine plus souvent que le toujours populaire (et primé) Brooks Ghost. La caractéristique la plus attrayante est la semelle intercalaire DNA Loft de la chaussure, qui rend l’entraîneur plus doux que les modèles précédents sans sacrifier le retour d’énergie. La conduite est douce et rebondissante au lieu d’être molle, comme on pourrait s’y attendre de la chaussure la plus rembourrée de Brooks. Les testeurs qui soignaient des blessures ont trouvé le rembourrage de la glycérine favorable et utile pour reconstruire leur base. Mais la douceur n’est pas séquestrée uniquement dans la semelle intermédiaire ; l’intérieur en forme de bottillon offre un confort environnant. Cependant, vous voudrez peut-être prendre de la hauteur avant de vous engager. La chaussure était assez confortable et les testeurs ont signalé un mélange d’inconforts mineurs, allant d’une zone des orteils légèrement à l’étroit au frottement du tendon d’Achille et à un milieu du pied trop étroit qui provoquait des épingles et des aiguilles. Mais fixez la taille et vos pieds auront l’impression d’être bercés dans une mousse à mémoire de forme élastique.—AF

Asics EvoRide 2

Poids : 235 g (M), 195 g (W) Goutte : 5 mm

Vous cherchez une chaussure qui vous donne un chiffre d’affaires rapide pour les semi-marathons ou les courses à un rythme de 10 km ? L’EvoRide 2 peut l’être, grâce à sa semelle intermédiaire FlyteFoam et sa géométrie GuideSole. Asics utilise une mousse de semelle intermédiaire légère et sensiblement ferme, mais elle est suffisamment protectrice pour les coureurs légers à grande vitesse. Les testeurs ont apprécié que la mousse soit homogène sur toute sa longueur – certaines chaussures ont tendance à être plus spongieuses sous le talon ou l’avant-pied. “J’ai immédiatement aimé la quantité de printemps”, a déclaré une testeuse qui court 30 kilomètres par semaine à 7h45. “Il se sentait réactif avec des foulées rapides, pas comme une guimauve qui absorbait de l’énergie.” Une partie de cela est attribuable à la fonction GuideSole de la chaussure, qui lui donne essentiellement une forme ronde exagérée sous le pied pour l’aider à rouler plus facilement du talon aux orteils. (Vous trouverez le même ressort d’orteil extrême sur les modèles MetaRide et GlideRide plus costauds, mais l’EvoRide est le plus rapide du trio.) Ces caractéristiques sous le pied sont les mêmes que celles de la première version, mais Asics a amélioré la tige de celle-ci. . La solution la plus évidente est la langue, qui était ridiculement épaisse et moelleuse il y a un an. La mise à jour est juste assez épaisse pour réduire la pression de la dentelle et s’enroule confortablement sur le dessus de votre pied.—JD

STABLE

Brooks lance GTS 8

Poids : 249 g (M), 229 g (W) Chute : 10 mm

Vous n’avez pas tort si vous pensiez que “GTS” signifiait “Go-To Shoe”. Cette année, Brooks simplifie sa convention de nommage en associant des chaussures de stabilité à ses frères et sœurs neutres et en s’appuyant sur GTS, désormais redéfini en tant que « Support Go-To ». Les prochains Transcend et Bedlam, par exemple, ont été nommés Glycerin GTS et Levitate GTS. Et, dans le cas de la Ravenna, elle s’appelle maintenant la Launch GTS, une chaussure de stabilité légère et rapide comme la Launch neutre. Les testeurs ont apprécié le rembourrage confortable et ferme et ont trouvé le système de rail de guidage holistique de Brooks (la mousse ferme le long des côtés médial et latéraux du talon sert de pare-chocs pour aligner le genou et la cheville) favorable. La refonte la plus notable, outre le nom, est la nouvelle tige en maille aérée. Les testeurs ont aimé qu’il soit léger et respirant, mais certains ont souhaité un col de talon rembourré plus traditionnel au lieu de celui de forme étrange ici. « J’ai eu l’impression que le collier du talon était trop haut sur ma cheville », a déclaré un testeur, « et il a frotté mon os de la cheville latérale, provoquant une gêne. » – AF

Guide Saucony 14

Poids : 297 g (M), 266 g (L) Chute : 8 mm

La chaussure de stabilité polyvalente de Saucony semble désormais prête pour la course avec des superpositions imprimées en 3D ornant les tiges en mesh technique et partageant la même palette de couleurs que la plus racée Kinvara. Le guide a un rembourrage en peluche dans le col du talon et la languette à soufflet. Cette version de stabilité de Saucony’s Ride a un montant médian en TPU léger et un contrefort de talon robuste pour apporter un soutien, que les testeurs ont trouvé confortablement favorable. Un testeur a même eu un moment révélateur en portant la chaussure. “Je penche souvent pour des chaussures plus rembourrées en supposant que, étant une coureuse plus curieuse, le poids frappant la surface dure était la cause de certaines blessures”, a-t-elle déclaré. “Le Guide m’a donné un peu d’amorti, mais la stabilité de la chaussure a aidé à soulager ma douleur.” Cette chaussure est toujours douce, cependant, grâce à la semelle intermédiaire Pwrrun de Saucony, combinée à une couche supérieure de Pwrrun +. Ce dernier est composé d’une mousse légère qui favorise un pas plus élastique tout en absorbant les chocs.—AF

Les meilleures chaussures de course pour chaque type de course
4.9 (98%) 32 votes