1 août 2021

Revue Asics Dynablast | Chaussures de course Gourou

Présentation d’Asics Dynablast

L’ASICS Dynablast est le plus récent ajout à la famille de sablage ASICS.

La ligne qui comprend la Novablast et la Roadblast, une chaussure moins connue au budget de 90 $, comprend une semelle intermédiaire gonflable construite avec FlyteFoam Blast qui est adaptée à l’entraînement quotidien.

La ligne est conçue pour offrir une plate-forme souple avec un amorti réactif qui offre une conduite confortable et énergique.

La Dynablast est une contrepartie plus légère et à hauteur de pile inférieure à la Novablast, qui est une chaussure plus amortie au maximum avec une conduite plus rebondissante.

Asics Dynablast premières impressions

Asics Dynablast – Côté Latéral

À première vue, la Dynablast est une chaussure à l’allure soignée, et le coloris noir/jaune a l’air très moderne en suivant le rythme de nombreuses chaussures plus récentes qui ont également adopté le même coloris.

La semelle extérieure était très inclinée avec le même motif que le Dynablast.

En main et éventuellement à pied, le Dynablast est très léger ce qui m’a surpris compte tenu de la hauteur de la pile de chaussures. Au départ, j’avais des réserves sur la tige en tricot, car je trouve généralement la plupart trop compressive.

Cependant, une fois que je les ai placés, j’ai trouvé un tricot doux qui s’adapte bien avec une tenue solide mais pas comprimée. La zone des orteils est spacieuse, ce que j’aime, mais me sentait un peu trop.

De nombreux coureurs ont noté que la chaussure avait une taille 1/2 grande et envisageait de réduire la taille. Pour moi, la chaussure avait l’impression qu’elle aurait pu être entre les tailles, mais rien pour lequel j’envisagerais de réduire la taille.

En me promenant dans les chaussures pour la première fois, j’ai immédiatement senti la chute de 12 mm avec une sensation standard sur la semelle intermédiaire.

Unité de semelle Asics Dynablast

Flytefoam Blast a été introduit pour la première fois dans le Novablast. Bien que je n’aie pas eu la chance de courir dans le Novablast, beaucoup ont signalé une conduite animée et un manque de stabilité.

Entrez dans le Dynablast qui réduit la hauteur de la pile à 28 mm / 16 mm, ce qui lui donne une chute globale de 12 mm par rapport aux 32 mm / 22 mm du Novablast.

Cette chute standard donne également une conduite standard. Cette rampe est certainement perceptible en particulier à l’avant-pied qui semble mince par rapport à l’amorti sans fin au talon.

Bien que cela rende la transition pas aussi unie qu’elle pourrait l’être, ce n’était pas un problème. Je pense qu’en retirant 2 mm du talon et en mettant l’avant-pied, cela soulagerait vraiment cela et rendrait la chaussure plus attrayante.

Juste pour effacer FFBlast n’est pas le même que FlyteFoam qui a été utilisé dans le GlideRide et Evoride qui sont plus fermes et accentués avec un design à bascule non inclus dans la série blast.

FFBlast est présenté comme une semelle intermédiaire à rebond élevé qui est plus tempérée dans le Dynablast que dans le Novablast.

Cela dit, la Dynablast offre un peu de réactivité mais ce n’est pas la meilleure chaussure pour des allures plus rapides comme l’Evoride ou la réactivité débridée de la Novablast.

La Dynablast offre un équilibre équilibré entre stabilité et douceur avec un peu de rebond qui en fait une chaussure bien conçue pour la course quotidienne à des allures faciles à modérées.

La semelle extérieure de la Dynablast est assez couvrante et je pense qu’il s’agit d’un argument de vente majeur de la chaussure. J’ai parcouru près de 80 kilomètres jusqu’à présent et les chaussures montrent très peu de signes d’usure.

Cette semelle extérieure est adhérente, réactive et polyvalente, car elle s’est bien comportée sur les pistes cavalières et les sentiers doux. Mais surtout, il est durable et attaché à une chaussure à un prix décent.

Je pense pouvoir dire en toute honnêteté que la tige de cette chaussure s’usera bien avant la semelle.

Unité Supérieure Asics Dynablast

Certes, je n’ai jamais été aussi fan des tiges en tricot. Je les trouve avec soit trop serrés, chauds ou une combinaison des deux. Cependant, à mesure que les tricots se retrouvent dans de plus en plus de chaussures, ils évoluent également.

De nombreux tricots plus récents sont plus fins, ouverts et l’étirement peut varier en fonction de la façon dont il doit fonctionner avec le reste de la chaussure. Cela m’amène à la tige en tricot qu’ASICS a utilisée dans le Dynablast.

Je dois dire que j’ai été agréablement surpris de voir à quel point j’ai aimé cette tige. J’ai trouvé le tricot doux, souple, fin et pas trop compressif.

Étant l’hiver dans le Colorado, ils se sont bien sentis les jours les plus frais et n’ont pas étouffé les jours les plus chauds.

ASICS a la bonne quantité de renforts autour du milieu du pied et du talon avec un contrefort rigide qui aide à tout maintenir ensemble pour une sensation de sécurité confortable.

Asics Dynablast – Gros plan

Une chose que j’ai apprécié avec sa tige est l’utilisation d’une languette plus moderne. Historiquement, ASICS aime utiliser une languette de réflexion trop rembourrée qui est encore actuellement placée sur des chaussures comme l’Evo et le GlideRide.

La languette du Dynablast est beaucoup moins proéminente et agrippe confortablement le dessus de mon pied.

Jamais de ma vie je n’ai pensé qu’un jour viendrait où je pensais qu’une boîte à orteils serait trop généreuse, mais ce jour est venu. Ne vous méprenez pas, c’est incroyablement confortable mais le volume est tout simplement trop élevé.

La coupe est ample et manque de la compression à laquelle je m’attendrais d’un matériau tricoté, ce qui la rend un peu bâclée.

La chute de 12 mm de la chaussure que je ressens ne fait qu’améliorer cela car je sentais que l’avant de mon pied pousserait plus vers l’avant que vers le bas à travers les orteils.

Bien que cela semble être une rupture, je vous assure que ce n’est pas le cas, et plus de ce que j’appellerais une bizarrerie de dimensionnement qui, espérons-le, sera corrigée à mesure que la chaussure évolue.

Asics Dynablast Conclusion

Asics Dynablast – Côté Latéral

Avec la sortie de tant de super chaussures en ce moment, peu d’attention est accordée au cheval de bataille de la communauté des coureurs qui est l’entraîneur de tous les jours.

Malheureusement, la Dynablast est un peu une victime car son jour de sortie a coïncidé avec de nombreuses super chaussures la laissant dans l’ombre.

Le Dynablast est un excellent entraîneur léger qui offre une conduite contrôlée réaffirmant qu’ASICS fait des progrès dans la bonne direction.

Certes, ce n’est pas une chaussure plaquée, mais c’est toujours amusant de courir à des allures plus rapides et de glisser efficacement avec un peu d’énergie.

La foulée et l’amorti de la Dynablast peuvent être moyens à juste un peu supérieurs, mais c’est ce qui en fait une chaussure qui peut être appréciée par un large public de coureurs.

Le seul vrai point faible de la Dynablast est l’ajustement général de la tige en tricot. Bien qu’ennuyeux et qu’il soit un peu difficile de régler l’ajustement, cela ne gâche en rien la chaussure.

À 110 $, le Dynablast est un excellent rapport qualité-prix et un excellent choix pour le coureur à une seule chaussure ou pour ceux qui achètent actuellement un entraîneur quotidien léger.

Nous avons acheté une paire d’Asics Dynablast de runningwarehouse en utilisant notre propre argent. Cela n’a pas influencé le résultat de cet examen, écrit après avoir parcouru plus de 50 milles.

Revue Asics Dynablast | Chaussures de course Gourou
4.9 (98%) 32 votes