24 octobre 2021

Comment savoir si vous sur ou sous-prononez – ENERTOR®

La pronation est la façon dont votre pied roule du talon aux orteils lorsque vous marchez ou courez. Il existe trois types de pronation différents : neutre, supérieur et inférieur. Le type que vous êtes dépend de la forme naturelle de vos pieds et de votre voûte plantaire. Comment savoir qui vous êtes ? Voici un test simple pour le découvrir, et quelques suggestions sur la façon d’atténuer les problèmes associés.

Test de pronation en supination

Bien que de nombreux magasins de course spécialisés proposent désormais une analyse gratuite de la marche, le moyen le plus simple et le plus rapide de déterminer votre type de pronation est de faire le test humide. Tout ce dont vous aurez besoin est un récipient assez grand pour y placer votre pied, de l’eau et un morceau de carton vierge. Voici ce que vous devez faire :

  • Remplissez le récipient avec de l’eau – environ 2 cm de profondeur suffisent.
  • Placez votre pied dedans.
  • Retirez le pied, secouez l’excès d’eau et placez-le sur le carton.
  • Soulevez le pied et analysez l’empreinte laissée.
  • La forme de l’empreinte indique quel type de pronation vous avez.

    Pronation neutre

    Si vous avez une pronation neutre, la forme laissée derrière montrera une crête distincte entre le talon et l’avant du pied. La crête sera plus ou moins la moitié de la largeur globale du pied.

    Une pronation neutre signifie que l’extérieur de votre talon est le premier à toucher le sol et que la pression est appliquée uniformément lorsque votre pied roule du talon aux orteils. Cette répartition équilibrée évite d’exercer une pression excessive sur des zones particulières du pied, ce qui signifie que les blessures associées sont moins susceptibles de se produire.

    Surpronation

    Un signe de surpronation est l’empreinte qui montre un grand pourcentage de l’ensemble du pied. L’empreinte montre que la voûte plantaire est très basse, ce qui signifie que vous êtes plus susceptible d’avoir les pieds plats.

    L’extérieur du talon frappe le sol en premier, mais au fur et à mesure que le pied roule vers l’avant, plus de pression est exercée sur les gros orteils. Le pied se soulève avec une poussée de ces orteils – cela exerce une pression excessive sur une zone spécifique du pied et peut entraîner divers autres problèmes. Les problèmes courants avec les surpronateurs incluent les attelles de tibia et le genou du coureur.

    Modèle d’usure des chaussures de pronation : les chaussures de course des surpronateurs sont susceptibles d’être portées au milieu du talon et près du gros orteil. Lorsqu’ils sont placés sur une surface plane, ils peuvent s’incliner vers l’intérieur.

    Sous-pronation

    L’empreinte pour la surpronation montrera une voûte plantaire très étroite, montrant une dépendance excessive à l’extérieur du pied pendant la marche ou la course.

    Une fois que le talon a touché le sol, le pied roule vers l’avant sur son bord extérieur et pousse du sol à l’aide des petits orteils. Cela exerce un stress excessif sur ces zones du pied et entraîne un risque accru de certaines blessures. Les entorses de la cheville et la fasciite plantaire sont relativement fréquentes chez les sous-pronateurs.

    Modèle d’usure des chaussures de pronation : les surpronateurs verront une usure sur le talon extérieur et le bord de leurs chaussures de course. Lorsqu’ils sont placés sur une surface plane, ils peuvent se pencher légèrement vers l’extérieur.

    Chaussures de pronation

    Il est essentiel d’avoir les bonnes chaussures adaptées à votre type de pronation pour éviter les blessures et améliorer les performances. Une fois que vous savez si vous êtes neutre, sur ou sous-proné, choisissez des chaussures de course et des semelles assorties.

    Les chaussures de stabilité sont les meilleures options pour le pronateur neutre. Ils offrent une stabilité supplémentaire grâce à des supports de voûte latérale, un talon ferme et l’utilisation de mousse haute densité. Lorsqu’elles sont associées à des semelles plates, telles que les semelles Enertor’s Comfort, elles contribuent à réduire considérablement la pression exercée sur les pieds et les articulations du bas du corps.

    Les chaussures à contrôle de mouvement conviennent à ceux qui surpronent. Incorporant des éléments en plastique et en fibre de verre, ce type de chaussure est plus rigide que les alternatives – cela permet d’éviter que le talon ne se tourne vers l’extérieur. Les chaussures à contrôle de mouvement offrent plus de soutien aux arches du talon, ce qui signifie que moins de pression est exercée sur les gros orteils. Ce support de voûte plantaire doit être renforcé par des semelles intérieures appropriées – les semelles intérieures Enertor Running aident à répartir le stress dans tout le pied et à réduire le risque de blessure.

    Les chaussures coussinées sont le meilleur choix pour les sous-pronateurs. Ce sont généralement des chaussures très légères et flexibles, permettant aux pieds rigides et cambrés un plus grand degré de mouvement. Les chaussures amortissantes réduisent l’impact global ressenti sur le pied, mais surtout sur le talon. Lorsque vous envisagez des semelles intérieures, choisissez celles qui sont plates et qui ont un talon profond. La Heel Cup Enertor est parfaite pour ceux qui recherchent une meilleure absorption des chocs autour du talon et de la cheville.

    Le test humide est un moyen rapide de déterminer quel type de pronation vous avez. Une fois que vous savez si vous êtes neutre, sous ou surproné, assurez-vous de porter les chaussures les plus appropriées pour réduire votre risque de blessure et améliorer vos performances.

    Comment savoir si vous sur ou sous-prononez – ENERTOR®
    4.9 (98%) 32 votes