18 octobre 2021

Varier la structure des phrases – Voix savante

L’un des modèles les plus difficiles à repérer est celui du type de phrase répétitive. Tout comme le sujet et la longueur, l’abus d’un type de phrase peut entraver l’engagement d’un lecteur avec un texte. Il existe quatre types de phrases : simples, composées, complexes et composées-complexes. Chaque phrase est définie par l’utilisation de clauses indépendantes et dépendantes, de conjonctions et de subordonnés.

  • Phrases simples : Une phrase simple est une proposition indépendante sans conjonction ni proposition dépendante.
  • Phrases composées : Une phrase composée est constituée de deux propositions indépendantes reliées par une conjonction (par exemple, et, mais, ou, pour, ni, encore, donc).
  • Phrases complexes : Une phrase complexe contient une clause indépendante et au moins une clause dépendante. Les clauses d’une phrase complexe sont combinées avec des conjonctions et des subordonnés, des termes qui aident les clauses dépendantes à se rapporter à la clause indépendante. Les subordonnés peuvent faire référence au sujet (qui, qui), à la séquence/au temps (depuis, tandis que) ou aux éléments causaux (parce que, si) de la clause indépendante.
  • Phrases complexes composées : une phrase complexe composée contient plusieurs clauses indépendantes et au moins une clause dépendante. Ces phrases contiendront à la fois des conjonctions et des subordonnés.
  • Comprendre le type de phrase aidera les écrivains à noter les domaines qui devraient être modifiés grâce à l’utilisation de clauses, de conjonctions et de subordonnés.

    Dans son article, l’auteur (année) a noté que les participants n’ont vu aucun changement dans les symptômes après le traitement. Même pendant le traitement, l’auteur n’a observé aucun changement dans les déclarations des participants concernant leurs symptômes. Sur la base de ces résultats, je n’utiliserai pas cet article pour mon projet final. Parce que mon projet s’appuiera sur des articles qui notent une amélioration des symptômes, le travail de l’auteur n’est pas applicable.

    Remarquez comment l’auteur s’appuie uniquement sur des phrases complexes dans ce paragraphe, plaçant même des clauses dépendantes au début de chaque phrase. Voici un exemple de simple ajustement du placement de ces clauses dépendantes mais pas du type de phrase :

    Dans son article, l’auteur (année) a noté que les participants n’ont vu aucun changement dans les symptômes après le traitement. L’auteur n’a observé, même pendant le traitement, aucun changement dans les déclarations des participants concernant leurs symptômes. Je n’utiliserai pas cet article pour mon projet final basé sur ces résultats. Parce que mon projet s’appuiera sur des articles qui notent une amélioration des symptômes, le travail de l’auteur n’est pas applicable.

    Bien que ce changement dans le placement des clauses dépendantes évite un rythme répétitif au paragraphe, essayez de combiner des phrases ou d’utiliser des conjonctions pour créer des phrases composées ou composées-complexes pour faire varier le type de phrase :

    Dans son article, l’auteur (année) a noté que les participants n’ont vu aucun changement dans les symptômes après le traitement. L’auteur n’a observé, même pendant le traitement, aucun changement dans les déclarations des participants concernant leurs symptômes, et sur la base de ces résultats, je n’utiliserai pas cet article pour mon projet final. Parce que mon projet s’appuiera sur des articles qui notent une amélioration des symptômes, le travail de l’auteur n’est pas applicable.

    Faire ces légers ajustements au type de phrase aide le lecteur à s’engager dans le récit plutôt que de se concentrer sur la structure du texte. Ajuster votre type de phrase lors d’une révision finale est un excellent moyen de créer une prose efficace pour tout document scientifique.

    Varier la structure des phrases – Voix savante
    4.9 (98%) 32 votes